Johannes Boe Mondiaux 2019
Johannes Boe, le leader de la Coupe du monde et de l'équipe norvégienne. | Jessica GOW / TT News Agency / AFP

Mondiaux d'Ostersund : Johannes Boe gagne le sprint, Fillon Maillet 3e

Publié le , modifié le

Le sprint ne pouvait pas lui échapper. Déjà vainqueur de 5 sprints en Coupe du monde cet hiver, Johannes Boe a logiquement remporté celui des Championnats du monde à Ostersund. Avec sa 13e victoire de la saison, l'intouchable Boe n'est plus qu'à une unité du record de victoires sur une saison détenu par Martin Fourcade (14). Le Norvégien n'a pas survolé la course à cause d'une faute au tir mais son rythme en skis était suffisant pour mater Alexander Loginov (2e à 13"7) et Quentin Fillon Maillet (3e à 16"5).

C'est la première médaille mondiale du Français. "Je suis très fier et très content, a déclaré Fillon Maillet. C'est un moment fort et des émotions que je n'avais pas vécues. Il y a eu beaucoup de chemin parcouru en un an. Les Jeux olympiques s'étaient très mal passés en 2018 mais j'ai tourné la page, j'ai travaillé plein de choses et j'ai plus de sérénité. Maintenant j'ai envie d'aller chercher le métal au-dessus, il ne faut pas trop que je me repose sur ce que j'ai fait aujourd'hui."

Le clan tricolore a réalisé un joli tir groupé avec la 5e place de Simon Destieux et la 6e Martin Fourcade. Pour sa première course individuelle depuis le 27 janvier et une pause de six semaines après un début de saison très compliqué, le quintuple champion olympique a touché du doigt ses limites actuelles. Irréprochable au tir (10/10), il a souffert sur la piste, laissant logiquement échapper le podium. "Ce n'est pas une grosse surprise pour moi de ne pas faire la différence sur les skis, a-t-il lâché. J'ai essayé de faire en sorte d'être présent à 100% sur ces Championnats du monde mais ce serait mentir que de dire que j'avais eu toutes les réponses pour casser la baraque aujourd'hui. J'ambitionne mieux mais je n'ai rien à regretter, j'ai tout donné sur la piste mais mon corps ne donne pas à ma tête la vitesse qu'elle lui demande."

Avec AFP

France tv sport francetvsport

Biathlon