Mondiaux de biathlon : Quentin Fillon Maillet 4e de l'individuel, Sturla Laegreid titré

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Quentin Fillon Maillet sur l'individuel des championnats du monde
Quentin Fillon Maillet sur l'individuel des championnats du monde, mardi 17 février 2021. | Jure Makovec / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Déception pour Quentin Fillon Maillet qui a terminé 4e de l’individuel 20km des championnats du monde de mercredi. Le Français (18/20, +1’12”9) a été devancé par Johannes Dale (19/20, +40”9) pour la médaille de bronze. Le Norvégien Sturla Laegreid s’est lui offert le titre grâce à un sans faute devant l’Allemand Arnd Peiffer (20/20, +16”9).

Ça ne s’est pas joué à grand-chose, mais l’équipe de France n’a pas repris sa moisson de médailles sur l’individuel ce mercredi après la déception des filles hier. Elle n’a pas non plus gardé la main sur le titre de la spécialité, remporté l’année passé par Martin Fourcade. Quentin Fillon Maillet a commis trop d’erreurs sur le pas de tir pour monter sur la boîte. Le Français n’a pas réussi à reprendre ses pénalités de deux minutes à cause d'un 18/20 au tir et ce malgré une forme étincelante sur la piste (2e temps de ski). Il a finalement pris une frustrante quatrième place. Emilien Jacquelin a pris lui la 13e place (+18/20, +2'46"9) trois jours après son titre sur la poursuite, Simon Desthieux a terminé 28e (16/20, +4'23"9) et Fabien Claude 41e (16/20, +5'03"4).

Le Jurassien s’est montré très déçu au micro de L’Équipe après la course : “Ça me saoule parce que je fais des erreurs au tir. Je prends une place qui m’énerve parce qu'aujourd'hui, tout est là, et je ne me donne pas les moyens d’aller chercher ces p***** de médailles. C’est tellement frustrant. Je peux m’en prendre qu'à moi même. (...) C’est la même chose à chaque course, ces pénalités au tir couché qui m'empêchent de monter sur la boite. C’est dur", a-t-il déclaré.

Devant, la révélation de l’année a confirmé son statut. Sturla Holm Laegreid, tireur d’exception avec près de 93% de réussite derrière la carabine, a une nouvelle fois réalisé un sans faute (20/20) sur cette épreuve où une erreur coûte une minute de pénalité. Le jeune norvégien de 23 ans a décroché son premier titre pour ses débuts dans les championnats du monde, le premier également pour les Norvégiens à Pokljuka. Son leader, Johannes Boe, a une nouvelle fois déçu ne se classant que cinquième (18/20, +1’13”5) malgré le meilleur temps sur les skis. Le patron de la discipline ne compte encore aucun titre en Slovénie.

Arnd Peiffer donne de l’air aux Allemands

L’Allemagne vivait jusqu’alors des Mondiaux catastrophiques. La Mannschaft, nation pionnière de ce sport qu’elle a dominé pendant des décennies, n'avait pas encore décroché la moindre médaille après cinq courses. Mais Arnd Peiffer a sauvé les Allemands d’un zéro pointé, camouflet qui n’était encore jamais arrivé pour eux lors de championnats du monde. Grâce à l’un des cinq tirs sans faute du jour, il s’est fait une place sur le podium pour prendre une belle médaille d’argent. Sa troisième breloque mondiale en carrière.
 

Biathlon