Mondiaux de biathlon : la Norvège sacrée sur le relais femmes, la France huitième

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Le relais femmes de la France lors des Mondiaux de biathlon 2021
Le passage de témoin entre Anaïs Chevalier-Bouchet et Chloé Chevalier lors du relais femmes des Mondiaux de biathlon 2021, le 20 février 2021 | JURE MAKOVEC / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La Norvège a remporté le relais dames des Mondiaux de Pokljuka, samedi 20 février. Les Norvégiennes décrochent leur troisième titre mondial consécutif sur la spécialité. La France termine huitième, piégée en partie par des conditions de neige traitres.

Et de trois pour la Norvège. Les Norvégiennes ont remporté leur troisième médaille d'or de rang sur le relais femmes, samedi 20 février à Pokljuka. Elles ont devancé l'Allemagne et l'Ukraine. La France a été dans la course à la médaille, sans jamais être en mesure d'accrocher le podium, terminant finalement huitième. Les Bleues ont notamment été surprises par les conditions de neige particulières sur la piste slovène.

Si le soleil a brillé haut dans le ciel de la Norvège, il a donné un sérieux coup de chaud à la délégation tricolore. La France s'est fourvoyée dans ses réglages de ski, chacune des relayeuses patinant en deuxième partie de parcours sur une neige rendue molle par la météo clémente du jour. "On s'est peut-être trompé de skis, on ne pensait pas que la neige allait se réchauffer autant" a concédé sur la Chaîne L'Equipe Anaïs Chevalier-Bouchet, qui en reste pour le moment à ses deux médailles individuelles des débuts de Mondiaux avant la mass start dimanche.

Meilleur pourcentage au tir, 8e à l'arrivée

Les Bleues avaient pourtant suivi leur plan de bataille. Partie prudemment mais avec assurance sur le pas de tir (10/10), Anaïs Bescond a servi de rampe de lancement à Chevalier-Bouchet. Mais la Norvégienne Tiril Eckhoff a donné un sacré tour de vis quand la Française payait ses efforts des précédentes épreuves en plus de ses ennuis de spatules (neuvième temps de ski). Tout aurait pu basculer sur le dernier relais, avec un vent en trouble-fête sur le tir couché. Les cadors ont flanché, Marte Roiseland ratant même trois cibles à son tour. Mais Julia Simon n'a pu refaire le coup du relais mixte. La championne du monde de jeudi a elle aussi dû piocher, laissant la concurrence filer.

Vainqueur de trois des quatre derniers relais femmes, la Norvège a profité des défaillances tricolores pour faire la course en tête de bout en bout. La France termine avec le meilleur bilan à la carabine du jour (cinq fautes, comme l'Allemagne). Mais loin, très loin des Norvégiennes, auteures de onze fautes devant les cibles. Les Bleues terminent même huitièmes derrière les Autrichiennes qui ont manqué dix tirs de plus ! Mais avec le neuvième temps de ski, à 1'54" des vainqueurs du jour, impossible de rivaliser. Aux différents micros, les Françaises ont d'ailleurs pris leurs responsabilités, refusant d'accabler leurs techniciens.

La maladresse de Roiseland a finalement été sans conséquence, tant la différence sur les skis était trop grande. Les outsiders comme la Biélorussie ou la Pologne ont longtemps été à la fête, avant de rentrer dans le rang. L'Allemagne, grâce au dernier relais stratosphérique de Franziska Preuss, a arraché la médaille d'argent devant l'Ukraine, pour rendre une copie conforme du podium d'Antholz en 2020.

-

à voir aussi Mondiaux de biathlon : Double déception pour les quatuors français. Revivez les relais de cette 8e journée. Mondiaux de biathlon : Double déception pour les quatuors français. Revivez les relais de cette 8e journée.

Biathlon