Mondiaux de Biathlon : Anaïs Chevalier-Bouchet remporte la médaille d'argent sur le sprint, Tiril Eckhoff remporte le titre

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Anaïs Chevalier-Bouchet sur le sprint des Championnats du monde 2021
Anaïs Chevalier-Bouchet sur le sprint des Championnats du monde, samedi 14 février 2021. | JOE KLAMAR / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Nouvelle médaille aux championnats du monde pour l’équipe de France. Anaïs Chevalier-Bouchet (9/10 au tir, +12”) s’est classée deuxième du sprint, samedi 13 février à Pokljuka en réalisant le meilleur temps de ski. La Norvégienne Tiril Eckhoff (10/10) a remporté le titre et prend la tête de la Coupe du monde. Hanna Sola (10/10, 14"4) a, elle, créé la surprise en décrochant le bronze.

Anaïs Chevalier-Bouchet a fait mieux que se reprendre après avoir totalement craqué au tir sur le relais mixte en ouverture de ses Championnats du monde. La Française a remporté sa deuxième médaille mondiale en individuel en terminant deuxième sur le sprint ce samedi. Grâce à un 9/10 au tir mais surtout le meilleur temps de ski, Anaïs Chevalier-Bouchet s’est faite une place sur le podium et permet aux Bleues d’éviter de rééditer le zéro pointé réalisé à Antholz-Anterselva l’an passé. De son côté, Tiril Eckhoff (10/10) réalise le coup double. La Norvégienne triomphe en reprenant son bien conquis chez elle, à Oslo en 2016, et s’empare du maillot jaune de leader de la Coupe du monde.

Dans des températures polaires, avoisinant les moins dix degrés, Anaïs Chevalier-Bouchet n'a pas été inhibée. La skieuse des 7 Laux a rapidement montré sa très bonne forme du jour sur les skis en claquant tous les meilleurs temps de passage jusqu’au deuxième tir. Une petite erreur au debout aurait pu remettre en doute la médaille, mais la Française a englouti le retard qu’elle possédait sur la Biélorusse Hanna Sola dans le dernier tour pour lui chiper la médaille d’argent. 

Coup double pour Tiril Eckhoff

Hanna Sola est la grande surprise de ce sprint. Elle qui ne compte encore aucun podium en Coupe du monde est montée sur la boîte au meilleur moment dans les Alpes slovènes, pour décrocher le bronze. Mais c’est bien Tiril Eckhoff qui a réalisé un sans faute et pas seulement au tir. La Norvégienne a dépecé sa compatriote Marte Olsbu Roeiseland (8/10, +43”5) sur ce sprint. En plus de lui rafler son titre glané l’an passé, elle lui prend également le dossard jaune de leader du classement général de la Coupe du monde.

“Je suis super contente. Ça fait un moment que je courais après", a expliqué la vice-championne du monde au micro de L’Équipe après la course. “C'étaient des conditions difficiles. Au dernier tour je me suis dis 'Allez en avant !'. Les sensations en ski étaient incroyables, ça arrive rarement d'avoir des sensations pareilles.” La Française peut aborder la suite des Mondiaux avec beaucoup d’ambitions : “Je vais savourer parce qu’elle était loin d'être gagnée cette médaille, mais vu les sensations que j’ai, je peux espérer encore mieux pour la suite.” a-t-elle indiqué.

Derrière Anaïs Chevalier-Bouchet, en embuscade pour la poursuite de dimanche, les autres tricolores ont déçu. Justine Braisaz-Bouchet (9/10, +1’33”1) en difficulté à ski a terminé 25e. Leader de l’équipe de France avec deux victoires depuis le début de la saison, Julia Simon (6/10, +1’47”9) ne s’est classée que 28e devant Anaïs Bescond (8/10, +1’54”4), 34e.
 

-

à voir aussi Mondiaux de Biathlon : Simon Desthieux 2e, Émilien Jacquelin 3e du sprint gagné par le Suédois Ponsiluoma Mondiaux de Biathlon : Simon Desthieux 2e, Émilien Jacquelin 3e du sprint gagné par le Suédois Ponsiluoma

Biathlon