Mass start d'Oberhof : les regrets pour Émilien Jacquelin, la victoire pour Tarjei Boe

Publié le , modifié le

Auteur·e : Loris Belin
Emilien Jacquelin
Émilien Jacquelin a cassé sa carabine après une chute lors de la mass start d'Oberhof dimanche 17 janvier 2021. | MARCO BERTORELLO / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La mass start d’Oberhof a offert son lot de surprises dimanche. Comme la plupart des favoris, les Français sont passés à côté de leur course. Émilien Jacquelin est tombé et a cassé sa carabine, plombant ses chances de podium. La victoire est revenue à Tarjei Boe, son deuxième succès cette saison, loin devant son frère Johannes (7e).

Ce n'était pas la journée d'Émilien Jacquelin. Impérial en relais il y a deux jours, Français, a terminé la mass start d'Oberhof au 14e rang, après avoir dominé la première partie de la course dimanche 17 janvier. Mais une chute durant le troisième tour a provoqué la casse de sa carabine et la fin de ses illusions.

Tarjei Boe s'est imposé au terme d'une course qui n'a pas manqué de piquant et de surprises, loin d'être bonnes pour les Tricolores. Auteurs de trois fautes au tir, Simon Desthieux et Quentin Fillon Maillet ont terminé en queue de top 10 (9e et 10e). Tarjei Boe a signé sa deuxième victoire de la saison, dans une course où les cadors n'ont pas été à la hauteur. Le podium est complété par le jeune Autrichien Felix Leitner, sa première "boîte" en carrière, et par le Suisse Benjamin Weger.

Une chute fatale à Jacquelin

Pourtant, tout était presque parfait pour Émilien Jacquelin. Auteur d'un 10/10 et d'une belle prestation sur les skis à mi-parcours, le Grenoblois était seul aux commandes, en contrôle. Puis tout a basculé en quelques secondes, la faute à un instant d'inattention. Dans un virage à 180 degrés, il est tombé en voulant regarder où en était Tarjei Boe, en poursuite quelques secondes derrière lui.

Bilan : carabine cassée et une grosse dose de nervosité. "Je me suis un peu disputé avec tout le monde. […] Tout s'enchaîne, entre les émotions, la frustration, et même physiquement, c'est dur de relancer l'allure après une chute." Jacquelin a sans doute aussi laissé un peu de sa concentration dans les minutes qui ont suivi où on l'a vu en vive discussion avec plusieurs de ses adversaires qui ont cherché à le dépasser.

Malgré un 19/20, Jacquelin termine au 14e rang, derrière le duo Simon Desthieux et Quentin Fillon Maillet, neuvième et dixième avec trois fautes au tir. Rien ou presque ne s'est passé comme on aurait pu l'imaginer ce dimanche en Allemagne puisque les deux favoris Johannes Boe et Sturla Laegreid ont aussi connu leurs lots de contretemps.

Loin de son meilleur niveau qui lui avait permis de remporter le sprint mercredi, Johannes Boe n'a pu faire mieux que 7e, avec un médiocre 16/20 à la carabine. Son jeune compatriote ne s'est lui jamais montré à son avantage (12e, 18/20). Contrairement à Tarjei Boe, auteur d'une remontée en fin de parcours pour reprendre Felix Leitner et Benjamin Weger, tous deux auteur d'un sans-faute.

Plus fort sur les skis, le vétéran glane de précieux points au classement général de la Coupe du monde, toujours dominé par son frère Johannes Boe avec 611 points. Derrière Laegreid, toujours deuxième (à 54 points), il s'installe à la troisième place, avec 107 unités de retard sur son cadet. Émilien Jacquelin (6e, 433 points) et Quentin Fillon-Maillet (7e, 404 points) restent placés.

Biathlon