Martin Fourcade
Martin Fourcade | AFP

Martin Fourcade meilleur sprinteur à Ruhpolding

Publié le , modifié le

Insatiable Martin Fourcade ! Parti avec le dossard numéro 60, le Français a réalisé ce vendredi un sans-faute (10/10 au tir) pour remporter l'épreuve de sprint (10 km) de Ruhpolding, terminant avec 18 secondes d’avance sur son dauphin, l'Autrichien Julian Eberhard, et près de 40 secondes sur le Norvégien Emil Svendsen (à 39"7). Il s'agit de sa 9e victoire de la saison (en 12 courses seulement), la 58e de sa carrière (56 en Coupe du monde + deux médailles d'or aux JO).

Le double champion olympique et quintuple tenant du Gros Globe de cristal est plus que jamais lancé vers le record détenu par le Norvégien Ole-Einar Bjoerndalen (12 succès sur un exercice) considéré comme le meilleur biathlète de l'histoire. "C'était une belle course, a-t-il réagi. Je suis super content. Cela n'a pas été une course facile parce que je savais ce qu'avaient fait les autres avant de partir et je n'avais pas trop le choix si je voulais m'imposer."

Fourcade : "Une marge confortable"

Le Catalan, qui s'est bien remis de sa déconvenue du sprint d'Oberhof (8e), compte 260 points d'avance au général sur son nouveau dauphin l'Allemand Simon Schempp, 5e vendredi, soit l'équivalent de plus de quatre victoires. "C'est une marge confortable mais en biathlon le temps se gagne lentement et se perd très vite, a-t-il noté. C'est une super opération pour le général, c'est mon objectif principal et chaque course qui passe me rapproche de cette victoire mais je suis concentré sur les courses les unes après les autres. Et il y a d'autres objectifs, comme le record de victoires sur une saison de Bjoerndalen. Ce sont de petits challenges qui m'aident à rester concentré et à rester humble même quand l'écart se creuse avec les autres concurrents au général, parce que ça tourne très vite au biathlon."

Les autres Français n’ont pas brillé. Ils terminent tous au-delà du top 20 : Quentin Fillon-Maillet 26e, Jean-Guillaume Béatrix 33e, Simon Fourcade 46e et Fabien Claude 49e.