Martin Fourcade
Le biathlète français, Martin Fourcade | AFP - NATALIA KOLESNIKOVA

Martin Fourcade: "Heureux et honoré"

Publié le , modifié le

Référence du biathlon mondial depuis trois ans, Martin Fourcade va disputer "heureux et honoré" sa première épreuve de Coupe du monde à domicile, en France, au Grand Bornand jusqu'à dimanche, en souvenir des anciens qui n'ont pas eu cette chance.

Que vous inspire le fait de disputer cette première épreuve de Coupe du  monde de biathlon organisée en France ?
MF: "Il y a pour moi beaucoup de plaisir et d'excitation d'être là. On ne  sait pas trop à quoi s'attendre. Au vu des entraînements, ça va être grandiose  en compétition. Je suis heureux et honoré d'être là en souvenir de tous les  athlètes des anciennes générations du biathlon qui auraient mérité cet honneur,  et on va en profiter pour eux."
   
Paradoxalement, c'est en France mais ce sera une totale découverte pour  vous ?
MF: "Oui, c'est une découverte pour nous tous, contrairement à ce que les  étrangers pensent. Ce sera la première fois sur le pas de tir et sur la piste.  C'est d'abord un vrai plaisir de courir en plein coeur d'un village, il a fallu  s'adapter au cadre mais c'est une piste sélective qui fera de belles  compétitions. Nous avons tous deux objectifs principaux avec le relais et les  courses individuelles. Pour le relais, je pense que notre équipe mérite un  podium et, si on n'est pas dessus, c'est qu'on aura fait une mauvaise course.  Sur un plan personnel, je serai avant tout heureux si je réalise des courses de  haut niveau comme j'ai pu le faire ces dernières semaines. J'ai de hauts  objectifs et j'espère que mon niveau cette semaine permettra de les atteindre.  Le plus important, c'est la performance qu'on va produire."
   
Le fait d'avoir à gérer une pression supplémentaire ici en France  peut-il vous servir dans l'optique des jeux Olympiques de Sotchi ?
MF: "Ce qui est sûr, c'est qu'on ne va pas oublier nos prénoms ce week-end !  Les gens nous encouragent et nous interpellent, c'est aussi une découverte, ça  rajoute de l'excitation pour ce week-end. Il sera plus difficile de rester dans  notre bulle. Peut-être moins pour moi que pour les autres, car j'ai plus  l'habitude d'être seul sur les pas de tirs. On va se sentir encore plus portés  que d'habitude, ce petit chauvinisme français va faire du bien ce week-end".

Vidéo: Fourcade à domicile

Voir la video

AFP