Martin Fourcade
Martin Fourcade a été maladroit au tir avec un 15/20 | CHRISTINE OLSSON / TT NEWS AGENCY / AFP

Martin Fourcade: "Enervé de ma performance"

Publié le , modifié le

Tout au long de la saison de biathlon, Francetv Sport va suivre Martin Fourcade dans sa préparation et en compétition. Pour sa rentrée sur la Coupe du monde, le double champion olympique n'a pris que la 21e place d'une course remportée par Ole Einar Bjoerndalen. Une contre-performance qui s'explique par un 15/20 au tir malgré une belle forme sur les skis.

Une 21e place pour commencer la saison, ce n'était pas vraiment l'objectif...

​Martin Fourcade​: "Comptablement, ce n’est pas bon, je ne vais pas mentir. C’est bien loin de mes objectifs mais contrairement à l’année dernière (il était passé complètement à côté de l'individuelle inaugurale), tout n’est pas à jeter. Je suis énervé de ma performance parce que j’avais les jambes et que je me suis bien retrouvé sur les skis comparé aux trois dernières semaines. A ce niveau-là, 15/20 je ne peux pas espérer mieux."

Comment expliquer la performance au tir ?

M.F.​: "Les deux premières fautes, ce sont des petites erreurs, des balles qui peuvent rentrer ou non. Un manque de vigilance sur le couché, une erreur bête sur le debout, ça peut arriver… Au dernier tir, c’est le résultat de beaucoup de choses : je suis installé à côté de Simon (son frère a pris la 6e place de la course), il y a du vent, je manque la première et je sors de mon tir. Je ne m’accroche pas. Un manque d’application qui était dû en partie à la fatigue de la course. Sur le biathlon, une petite absence se paye très cher."

Est-ce votre préparation axée sur le ski de fond qui a perturbé votre tir ?

M.F.: "Il y a deux ans, dans la même configuration (Martin Fourcade s'était déjà essayé au ski de fond), je tirais à 20/20. Ce n’est pas la préparation idéale mais je suis capable, sur mon niveau, sur mon expérience, de mettre les balles lors du dernier tir. Il va falloir que je le fasse si je veux avoir de bons résultats ce weekend. La forme est là, j’ai envie d’être samedi pour reprendre ma chance. Il y aura des conditions difficiles avec un vent assez fort. Ce soir, je suis énervé, il y avait vraiment moyen de faire une belle course. Mais je ne suis pas inquiet."

Pour finir, un mot sur la performance d'Ole Einar Bjoerndalen ?

M.F.: "C’est chouette parce qu’il saisit une opportunité qu’il n’a pas beaucoup eu ces dernières années. Une individuelle, il sait que c’est plus ouvert. C’est beau d’y arriver tout simplement. Ça ne révolutionnera pas le niveau qu’il avait ces dernières années. En termes de performance, aujourd’hui c’est génial pour lui. Maintenant il va prendre le dossard jaune samedi mais pour moi ce n’est pas quelqu’un de dangereux pour le classement général."