Martin Fourcade en démonstration et champion du monde de poursuite

Publié le , modifié le

Parti en troisième position, Martin Fourcade a livré un véritable récital pour retrouver la place qui est la sienne sur la plus haute marche du podium de la poursuite. Le Français a réussi un quasi sans-faute (19/20) pour s'offrir son onzième titre mondial, le dixième en individuel, et repousser son plus proche poursuivant, Johannes Boe, à plus de trente secondes. Un autre Norvégien, Ole Einar Bjoerndalen et ses 43 ans, complète le podium.

Il a remis les pendules à l'heure ! Comme un grand champion qu'il est. Martin Fourcade ne pouvait se contenter du bronze glané sur le sprint, ni de l'argent remporté sur le relais mixte. Non il voulait l'or. Il l'a eu avec l'art et la manière ! Il n'a fallu attendre que le premier tir pour que Fourcade ne prenne la tête de la course pour ne plus jamais la lâcher. Ses 5/5 successifs aux tirs couchés et au tir debout ont scellé le sort de la course. Il savait qu'il disposait d'un joker suir le dernier tir, il a attaqué, commis une faute et est reparti avec un matelas suffisant pour savourer ce dixième titre mondial. Sur ces Mondiaux d'Hochfilzen, Fourcade en est à trois médailles en trois courses avec les trois métaux.

Boe présent, Bjoerndalen inusable

Déjà deuxième du sprint, Johannes Boe a livré une belle fin de course pour compenser un départ manqué. Mais l'autre grand monsieur de cette poursuite n'est autre qu'Ole Einar Bjoerndalen. Le Norvégien, du haut de ses 43 ans, remporte sa 45e médaille mondiale ! Sa première breloque, il l'a décrochait, il y a vingt ans tout juste, aux Mondiaux de Brezno (Slovénie).

Christophe Gaudot @ChrisGaudot

Biathlon