Renversante, Julia Simon remporte la mass start d'Oberhof, sa deuxième victoire en Coupe du monde

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Julia Simon sur la mass start d'Oberhof
Julia Simon a réalisé un dernier tir parfait pour renverser la mass start d'Oberhof, dimanche 17 janvier 2021. | MARTIN SCHUTT / PICTURE ALLIANCE / DPPI VIA AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Magnifique victoire pour Julia Simon ! La Française (17/20 au tir) a remporté la mass start d'Oberhof dimanche 17 janvier devant Franziska Preuss (18/20, +3"9) et Hanna Oeberg (17/20, +11"7) après un scénario complètement fou. Grâce à un dernier tir parfait, elle a repris la tête en profitant des erreurs de ses concurrentes pour offrir aux Bleues leur première victoire individuelle cette saison.

Quelle victoire ! Quel scénario ! Julia Simon est revenue de nulle part pour coiffer toutes ses concurrentes au dernier passage sur le pas de tir et remporter la mass start dans le mythique site d’Oberhof. Elle ouvre le compteur de l’équipe de France féminine cette saison et signe son deuxième succès en carrière devant l'Allemande Franziska Preuss et la Suédoise Hanna Oeberg.

Un dernier tir complètement fou

Julia Simon pointait en onzième position à près de cinquante secondes de la tête de la course au moment de se présenter au dernier tir debout, après avoir déjà commis trois erreurs. Mais toutes les cartes ont été rebattues. Les dix premières biathlètes sont allées visiter l’anneau de pénalité alors que la skieuse des Saisies a réalisé le tir parfait.

Elle est alors ressortie en tête aux côtés de Franziska Preuss. Physiquement émoussée, la Française a laissé l’Allemande ouvrir la piste pour finalement placer une dernière accélération fatale dans la forêt de Thuringe et aller décrocher sa plus belle victoire en carrière.

Justine Braisaz-Bouchet s’est classée 9e (16/20, +32"6), Anaïs Bescond 22e (16/20, 1'35"9) alors qu’Anaïs Chevalier-Bouchet (10/20, +6'02"8) a vécu un véritable calvaire, terminant dernière après avoir visité dix fois l’anneau de pénalité. La Norvégienne Marte Olsbu Roieseland (7e de la mass start) conserve la tête du classement général de la Coupe du monde.

Biathlon