Hochfilzen : Johannes Boe s'impose avec brio sur la poursuite, premier podium pour Emilien Jacquelin

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
Johannes Boe, le patron du biathlon, le 14 décembre 2019
Johannes Boe, le patron du biathlon, le 14 décembre 2019 | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Qui pourra l'arrêter ? En quatre courses individuelles cette saison, Johannes Boe en compte déjà trois ! Le Norvégien a en effet signé un nouveau succès ce samedi après-midi lors de la poursuite d'Hochfilzen, au lendemain de celui glané sur le sprint. Le tenant du titre de la Coupe du monde a littéralement écœuré ses rivaux, devançant très largement le Russe Aleksandr Loginov et le Français Emilien Jacquelin, auteur de son premier podium en carrière.

Il n'y a pas si longtemps, on ne comprenait pas forcément pourquoi le milieu du biathlon "s'ennuyait" de la domination insolente de Martin Fourcade. Depuis un peu plus d'un an, on a une idée plus concrète de ce sentiment. Ce samedi après-midi, Johannes Boe a une fois de plus montré toute l'étendue de son talent, laminant littéralement la concurrence, reléguée loin, très loin derrière lui sur la poursuite (12,5km) d'Hochfilzen. Après un premier récital offert sur le sprint vendredi, le Norvégien a remis une couche sur la poursuite autrichienne. Auteur d'un 20 sur 20 face aux cibles, et plus rapide que tout le monde pendant près de dix kilomètres, le tenant du titre du gros globe de cristal, qui a signé son 41e succès en carrière à seulement 26 ans, a prouvé qu'il serait très difficile, voire même impossible, de le déloger cette saison du trône suprême.

Car ses poursuivants semblent être à des années lumières. Malgré un sans-faute aux tirs, Aleksandr Loginov (2e, +33.5) n'a jamais eu la moindre chance de venir contrarier l'ogre du circuit. Tout au long du tracé, Boe a accentué et encore accentué son avance sur ses concurrents. Il a fallu attendre l'ultime boucle, juste après le dernier tir de la journée, pour le voir baisser son rythme sur les skis, étant assuré de lever les bras devant les 12000 spectateurs d'Hochfilzen plus que jamais acquis à sa cause.

Un Top 10 Bleu-Blanc-Rouge !

Pour autant, les Français n'ont pas déçu ! Si Martin Fourcade, auteur dès le premier tir couché d'une faute, n'est sans aucun doute pas satisfait de sa dixième place finale (18/20, +1:20.9), il faut noter la présence exceptionnelle de cinq biathlètes tricolores dans le Top 10 ! Une performance rare, et qui vient surtout récompenser le travail de l'équipe de France et de son staff. Car ce samedi, outre l’avènement de Johannes Boe, un autre homme s'est illustré. Et il est Français ! Pour la première fois de sa jeune carrière, Emilien Jacquelin, quatrième de l'individuel d'Östersund le week-end dernier, est monté sur le podium. Avec un 20 sur 20 et un temps de ski digne des meilleurs (4e), le Grenoblois de 24 ans a pris une magnifique troisième place, à 40''5 de Boe. Il s'est d'ailleurs offert le luxe de battre au sprint l'expérimenté Jakov Fak (4e, +41''6) et son compatriote Simon Desthieux (41''6), encore bien placé ce samedi et qui conforte sa deuxième position au général. Enfin, malgré deux fautes à la carabine, Fabien Claude (8e, 1:19.0) et Quentin Fillon-Maillet (9e, 1:20.2) complètent ce festival tricolore. De bon augure pour le relais hommes de ce dimanche (14h00).

Biathlon