Hochfilzen : Dorothea Wierer remporte le sprint en patronne, Anaïs Bescond en embuscade

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
Dorothea Wierer
La biathlète italienne, Dorothea Wierer. | Alexander Vilf / Sputnik

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La patronne, c'est bien elle ! Tenante du titre de la Coupe du monde de biathlon, Dorothea Wierer a signé son deuxième succès en individuel cette saison lors du sprint d'Hochfilzen. L'Italienne conserve sa couronne sur la piste autrichienne où elle s'était déjà imposée la saison dernière. Malgré une faute sur le tir debout, Wierer a enclenché son moteur sur les skis pour finalement s'imposer devant la Norvégienne Ingrid Landmark Tandrevold et la Russe Svetlana Mironova.

Elle l'avait annoncé en début de saison : Dorothea Wierer n'est pas là pour faire dans le social. Et l'Italienne l'a encore prouvé ce vendredi après-midi sur le célèbre tracé d'Hochfilzen en Autriche. Déjà victorieuse du premier sprint de la saison, et vainqueur ici la saison dernière, la tenante du titre de la Coupe du monde n'a laissé aucune chance à ses rivales ! En signant sa neuvième victoire en carrière en Coupe du monde, Wierer, auteure d'une faute sur le tir debout mais avec le troisième meilleur temps sur les skis, s'assure déjà une petite marge en tête du classement général (ndlr : +43 points sur sa dauphine). Si elle a devancé la Norvégienne Ingrid Landmark Tandrevold (+5.9), elle a surtout pris un bel écart sur ses autres concurrentes, la Russe Svetlana Mironova (+18.3) pointant à quasi vingt secondes, Marte Olsbu Roeiseland (7e, +32.4) ayant fauté à deux reprises sur le pas de tir. Première française, Anaïs Bescond (10e, +35.5) a surtout bénéficié de son sans-faute face aux cibles et pourra s'immiscer dimanche dans la lutte pour le podium à l'occasion de la poursuite.

Les Françaises rapides mais imprécises

Si Anaïs Bescond a parfaitement réglé la mire, et qu'elle a tout donné sur la piste, son temps sur les skis (41e) n'a rien à voir avec ceux de ses compatriotes. Car si les cinq autres Françaises engagées sur ce sprint autrichien n'ont pas réussi à se mêler à la lutte pour le top 10, elles ont prouvé qu'elles étaient en grande forme sur les skis. À commencer par Justine Braisaz (25e, 7/10, +1:05.0) qui confirme sa bonne dynamique en signant tout simplement le meilleur temps sur la neige. Dommage que son imprécision à la carabine lui coûte une place parmi les meilleures. Pour Célia Aymonier (40e, 7/10, +1:26.2) et Julia Simon (18e, 7/10, +56.2), respectivement 7e et 8e temps sur les skis, il faudra également trouver le bon réglage dimanche lors de la poursuite, les jambes répondant parfaitement présentes. Enfin, à noter la belle 15e place de la Caroline Colombo (9/10, +50.4), qui réalise sa meilleure performance en carrière.

Biathlon