Fourcade sur les traces de Bjoerndalen

Fourcade sur les traces de Bjoerndalen

Publié le , modifié le

Insatiable, Martin Fourcade a une fois de plus démontré ce week-end à Oslo qu'il avait l'étoffe des grands, même des très grands champions. Vainqueur pour la 5e année consécutive du classement général de la Coupe du monde de biathlon, le Catalan vient de dépasser de deux victoires Raphaël Poirée avec un 46e succès. A 27 ans, Fourcade qui a conquis un huitième sacre mondial, possède toutes les qualités pour rejoindre l'indétrônable Ole Einar Bjoerndalen (19 titres).

"Il est sans doute le meilleur (biathlète) de l'histoire sur une période donnée". Le compliment vient de la référence absolue, Monsieur Ole Einar Bjoerndalen. Le Norvégien qui a encore de très beaux restes à 42 ans, estime que le Français est plus complet qu'il ne l'a été. Avec huit titres mondiaux individuels (neuf en tout), Fourcade peut légitimement se fixer l'objectif des 19 sacres du Norvégiens. Raphaël Poirée qui a quant à lui raccroché, n'y va pas par quatre chemins: Fourcade est "un athlète exceptionnel", qui est d'ores et déjà "plus fort' que Bjoerndalen.

Et les chiffres parlent d'eux-mêmes. Le natif de Céret compte à présent 48 victoires, dont 46 en Coupe du monde et deux titres olympiques. Alors que l'incroyable palmarès de Bjoerndalen (94 victoires en Coupe du monde, 19 titres mondiaux) semblait un temps intouchable, les performances de Fourcade laissent entendre que le plus beau palmarès de l'histoire se construit actuellement.

A lire aussi : Martin Fourcade, triple champion du monde, réagit 

 

En route pour "l'impossible" grand chelem

Le succès de Fourcade est d'autant plus impressionnant qu'il doit faire face à une concurrence plus grande encore qu'à la plus belle époque de Bjoerndalen. Vainqueur du classement général de la Coupe du monde pour la cinquième fois d'affilée, il règne incontestablement sur le biathlon. "Cinq ans de suite, je n'aurais jamais imaginé ça même dans mes plus grands rêves", a-t-il même avoué.

Après avoir dégoûté les Norvégiens ce week-end, Fourcade peut même caresser l'espoir d'un grand chelem avec l'individuelle (20 km) de jeudi et la mass-start de dimanche. "Faire un grand chelem est normalement impossible, alors l'annoncer et puis le faire, encore plus", a lancé Fourcade après son triplé. Mais impossible n'est pas Fourcade.

francetv sport @francetvsport