Coupe du monde - Antholz-Anterselva : Quentin Fillon Millet arrache le podium sur l'individuel, Alexander Loginov retrouve la victoire

Publié le , modifié le

Auteur·e : Quentin Ramelet
Quentin Fillon Maillet à Antholz
Quentin Fillon Maillet sur l'individuel d'Antholz-Anterselva. | MARCO BERTORELLO / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Quel suspense à Antholz-Anterselva ! Il aura bien fallu attendre jusqu'au bout du bout de l'individuel (20km) pour connaître le podium du jour puisque si le Russe Alexander Loginov a mis tout le monde d'accord pour lever les bras, derrière, la lutte pour grimper sur la boîte a été terrible. Et à ce jeu-là, Quentin Fillon Maillet s'est arraché comme jamais pour signer une très belle troisième place finale à plus d'une minute du vainqueur du jour, mais avec seulement un petit dixième d'avance sur le quatrième, l'Italien Lukas Hofer.

Qu'il fait du bien celui-ci ! Plus d'un mois après sa victoire sur la poursuite d'Hochfilzen, Quentin Fillon Maillet a enfin retrouvé les joies d'un podium, et de quelle manière ! Au terme d'une course complètement folle, le Français a dû puiser dans ses plus profondes ressources physiques et mentales pour arracher la troisième place sur l'individuel d'Antholz-Anterselva comptant pour la Coupe du monde de biathlon. Dans la brume italienne, c'est Alexander Loginov, parfait de bout en bout, qui a su d'abord tirer son épingle du jeu. Solide sur les skis, mais surtout impérial face aux cibles avec un 20 sur 20, le Russe renoue avec la victoire un an, et c'est tout un symbole, après son titre mondial sur le sprint ici-même à Anterselva. Derrière son récital, le suspense pour le podium aura donc été total.

Trois hommes en 40 centièmes !

Tout s'est particulièrement emballé dans la dernière boucle de ce tracé intense et finalement renversant. Quand Sturla Holm Laegreid, un peu moins fiable aux tirs qu'à l'accoutumée (18/20), s'est bien accroché jusqu'au terme au deuxième meilleur chrono du jour (+58.5), trois hommes, derrière, se sont jetés dans la fosse aux lions ensemble. La faute, d'abord, à Quentin Fillon Maillet puisque le Jurassien, en se présentant face aux cibles pour la dernière sortie de carabine, pouvait assurer tranquillement le podium avec un tir parfait. Mais une faute, sa deuxième au total, l'a subitement propulsé dans une lutte imprévue : celle pour la troisième place.

Dans ce combat sans merci, l'Italien Lukas Hofer (4e, +1:10.7), très en jambes ces dernières semaines, et surtout le surprenant Ukrainien Anton Dudchenko (5e, +1:10.9), parti bien après tout le monde avec son dossard 77, ont jeté corps et âmes pour tenter de grimper sur la boîte. En vain. Quentin Fillon Maillet (3e, +1:10.7), qui aime particulièrement ces fins de courses décousues où il faut se mettre la rate au court bouillon, a mis toutes ses dernières armes dans la bataille pour finalement passer la ligne d'arrivée avec un centième et trois centièmes d'avance sur ses rivaux du jour. Trois hommes en 40 centièmes, mais un seul sur le podium : il était ainsi écrit que l'individuel d'Antholz serait terriblement cruel pour certains puis miraculeux pour un seul et heureux élu. Et ce vendredi, ce dernier était bien Français.

Laegreid - Boe, un tournant ?

En parallèle de ce scénario particulièrement euphorisant, un homme en a profité pour poursuivre son petit bout de chemin à savoir Sturla Holm Laegreid. Le prodige norvégien de 23 ans s'impose définitivement comme le concurrent majeur de Johannes Boe pour le gros globe de cristal. Le tenant du titre de la Coupe du monde, encore méconnaissable ce vendredi face aux cibles (16/20), est trop irrégulier jusqu'ici sur le pas de tirs pour espérer s'envoler en tête du classement général. Pire, cette première étape italienne marque un tournant alors que nous sommes à mi-saison (14 épreuves sur 26). Avec sa deuxième place sur l'individuel d'Antholz, couplée à la contre-performance de son compatriote, Lagreid prend les commandes du classement général virtuel si on soustrait tout de suite les quatre pires résultats des deux biathlètes (une opération réalisée en fin de saison selon le règlement officiel  de l'IBU, ndlr). Johannes Boe totalise en effet 512 points alors que son rival Sturla Holm Lagreid en compte 515. Voilà qui devrait, encore un peu, pimenter cette deuxième partie de saison marquée par les Mondiaux de Pokljuka (9 au 21 février).

Biathlon