Contrôle positif pour deux Russes

Publié le , modifié le

Le contrôle antidopage positif des biathlètes russes Irina Starykh et Ekaterina Iourieva a été confirmé par l'analyse des échantillons B, a déclaré samedi la Fédération internationale de biathlon (IBU).

Starykh et Iourieva avaient été contrôlées le 23 décembre à l'épreuve de Coupe du monde de Pokljuka, en Slovénie. L'analyse de l'échantillon A avait donné un résultat positif à l'EPO, confirmé par l'échantillon B. Starykh avait été suspendue à titre provisoire et s'était retirée volontairement de l'équipe russe qui allait participer aux jeux Olympiques de Sotchi. Elle pouvait viser une médaille. Iourieva, 30 ans, qui avait déjà purgé une suspension de deux ans pour dopage, a annoncé sa retraite le 27 février.

Le ministre russe des Sports Vitaly Mutko a annoncé qu'il allait faire appel dans l'affaire Starykh, estimant qu'il existait des doutes sur l'objectivité de l'évaluation des échantillons de l'athlète. "Nous avons des témoins en faveur de Starykh. Nos avocats se préparent à se battre pour les droits de nos biathlètes", a-t-il dit.

AFP

Biathlon