Biathlon : Quentin Fillon Maillet remporte le sprint de Nove Mesto

Publié le , modifié le

Auteur·e : Jean-Baptiste Lautier
Quentin Fillon Maillet sur le podium après sa victoire sur le sprint de Nove Mesto
Quentin Fillon Maillet sur le podium après sa victoire sur le sprint de Nove Mesto, jeudi 11 mars 2021. | Michal Cizek / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Deuxième victoire de la saison pour Quentin Fillon Maillet sur le sprint de Nove Mesto ce jeudi 11 mars. Impeccable au tir, le Jurassien a devancé le Norvégien Tarjei Boe (10/10, +11”3) et l’Italien Lukas Hofer (10/10, +14”8) pour remporter le premier sprint de sa carrière.

Un Français en cache un autre. Après la victoire de Simon Desthieux sur le premier sprint de Nove Mesto samedi 6 mars, c’est Quentin Fillon Maillet qui s’est imposé ce jeudi 11 mars sur ce deuxième organisé en République tchèque. Le Jurassien, souvent placé mais une seule fois médaillé aux Mondiaux en février, a signé sa cinquième victoire en carrière mais seulement la première sur ce format. Il a devancé le Norvégien Tarjei Boe (10/10, +11"3) et l’Italien Lukas Hofer (10/10, +14"8).

"C'est une grosse grosse satisfaction", a déclaré le vainqueur. "En début de saison, c'est surtout le ski qui me manquait et aux Mondiaux c'était le tir. Aujourd'hui, je fais une course parfaite. C'est une belle récompense parce qu'il y a eu beaucoup de déceptions. Je me suis mis de très hauts objectifs et finir sur des places en-dessous, c'est frustrant et c'est dur. Une victoire comme celle-ci, c'est quelque chose que j'attendais plus régulièrement et elle est d'autant plus grande, vu les difficultés passées. J'ai beaucoup travaillé mon tir pour continuer à avancer et ne pas attendre que les choses se fassent toutes seules. Aujourd'hui, c'est la récompense de mon implication". 
 

Il fallait viser très juste jeudi pour espérer briller à Nove Mesto. Quentin Fillon Maillet l’avait bien compris en réalisant un sans faute au tir couché comme au debout. Et grâce au deuxième temps de ski des biathlètes présents, il a réussi à faire la différence sur ses concurrents ayant réussi le 10/10. Contrairement à son compatriote, Émilien Jacquelin (10/10, + 22"7) s’est montré bien plus émoussé sur la fin des 10 kilomètres de ce sprint, pour manquer la troisième place derrière l’Italien Lukas Hofer.

Derrière, Antonin Guigonnat est enfin sorti du bois. Malgré une faute sur le tir debout, le skieur de Morzine a pu compter sur une forme étincelante sur les skis (troisième temps) pour venir prendre une belle sixième place. Il réalise ainsi son meilleur résultat depuis deux ans et sa médaille d’argent aux Mondiaux d’Östersund en 2019. Simon Desthieux (8/10, +56") a pris lui la 21e place, Fabien Claude (9/10, +56"9) la 22e alors que son frère Émilien Claude (9/10, +1'49"2) récent double champion du monde junior a pris la 46e place et sera au rendez-vous de la poursuite ce samedi.

L’écart se resserre pour le gros globe

Le duel 100% norvégien entre Sturla Laegreid et Johannes Boe pour la tête du classement général de la Coupe du monde est encore plus indécis à la suite de ce sprint. Le premier (9/10, +23"4) s’est classé à la cinquième place alors que le second, moins efficace au tir (8/10, +37") a pris une décevante neuvième place malgré le meilleur temps de ski à l’arrivée. Grâce à ce résultat, Laegreid grapille de précieux points sur son aîné et pointe désormais à 23 longueurs de Johannes Boe à seulement quatre courses de la fin de la saison. Quentin Fillon Maillet revient, lui, à 11 points de la troisième place détenue par Tarjei Boe.

Biathlon