Biathlon : l'Italie intouchable, la France 9e du relais mixte

Publié le , modifié le

Auteur·e : Elena Cervelle
Italie et Norvège relais mixte

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le coup d'envoi de la Coupe du monde de biathlon a été donné ce samedi à Östersund en Suède. Les Français n'ont pas brillé, 7e sur le single mixte et 9e sur le relais mixte, la faute à de nombreuses fautes au tir. Les Italiens, avec leur meilleure équipe (Vittozzi, Wierer, Hofer, Windisch), ont dominé la course devant la Norvège de Johannes Boe et la Suède.

Les Français auraient sûrement espéré démarrer la Coupe du monde de biathlon différemment. La saison précédente, les Bleus s'étaient imposés à Pokljuka. En difficulté sur le tir, la France termine 9e derrière l'Italie, la Norvège et la Suède. Les champions olympiques en titre ont de quoi avoir des regrets avec 17 pioches au tir, c'est cette partie qui leur a clairement fait défaut ce samedi. Mais il faudra se remobiliser dès dimanche pour les sprints masculins et féminins. Interrogée au micro de L'Equipe après sa course, Anaïs Bescond ne "s'expliquait pas" sa décevante performante. 

Quant à Martin Fourcade, très attendu après une saison 2018-2019 compliquée, il a permis à l'équipe de France de grappiller des places au classement final. Quentin Fillon-Maillet l'avait idéalement lancé avec seulement une pioche et sept places de gagnées (de la 21e à la 14e place). Martin Fourcade, malgré quatre pioches, a franchi la ligne d'arrivée à la 9e position. "C'est une course mitigée, mais j'ai eu de bonnes sensations sur le ski donc c'est optimal pour demain.

 

L'Italie intouchable

Les Italiens ont maîtrisé la course de bout en bout, avec seulement neuf pioches. Ce samedi, les meilleurs tireurs se sont logiquement imposés. Les mitraillettes italiennes ont tout réussi, d'abord avec Vittozzi et Wierer qui ont comptabilisé à elles deux, seulement trois pioches. Puis Lukas Hofer et Dominik Windisch ont réussi à conserver leur avance jusqu'au bout, même si quelques mètres supplémentaires auraient pu les priver de victoire. 

En effet, après deux premiers relais timides, les frères Boe ont porté la Norvège sur le podium. A l'inverse de l'Italie, ce sont les femmes Tandrevold et Eckhoff qui ont réalisé plus de fautes que leurs homologues masculins (10 pioches). Mais Trajei et Johannes Boe, connus pour leur efficacité au tir, ont rattrapé leur retard et conclu leur relais à la 2e place, à quatre secondes des Italiens. D'ailleurs, le dernier tir du vainqueur de Gros Globe en titre, a été particulièrement impressionnant par sa rapidité d'exécution. 

 

Simon et Desthieux 7e du single mixte 

Plus tôt dans la journée se tenait le single mixte. Julia Simon et Simon Desthieux, malgré leur troisième temps de ski, ont réalisé beaucoup trop d'erreurs sur le tir avec respectivement sept pioches et 1 tour de pénalité, puis huit pioches et deux tours de pénalités. Le duo français a fini ce relais à la 7e position derrière la Suède, l'Allemagne et la Norvège. 

Elena Cervelle @Elena_Cvl

Biathlon