Boe, Fourcade et Fillon Maillet
Boe, Fourcade et Fillon Maillet | AFP

Biathlon : la course au gros globe dans "une impasse mexicaine"

Publié le , modifié le

La victoire de Johannes Boe sur le sprint de Nové Mesto vendredi à redistribué les cartes dans la course au gros globe. Si Martin Fourcade reste leader de la Coupe du monde devant Quentin Fillon Maillet, les deux jokers dont disposent les biathlètes pourraient changer la donne au moment de faire les comptes. À six courses de la fin de saison, impossible de dire qui décrochera le Graal. Le suspense est à son comble.

Le sprint final s’annonce haletant. Toujours leader du général de la Coupe du monde malgré une décevante sixième place sur le sprint de Nové Mesto vendredi, Martin Fourcade a vu son avance sur son dauphin Johannes Boe en prendre un sérieux coup. En s’imposant devant Quentin Fillon Maillet et son frère Tarjei, le Norvégien a repris 22 points au Catalan dans la course au gros globe, et pourrait en remettre une couche ce dimanche, sur la mass-start.

à voir aussi Biathlon : l'étape de Nove Mesto à huis clos à cause du coronavirus Biathlon : l'étape de Nove Mesto à huis clos à cause du coronavirus

“C’est devenu difficile de faire la différence quand on voit la densité de cette équipe de France” a reconnu Johannes Boe au micro de la chaîne l’Equipe après sa victoire. “C’est aussi compliqué de se battre pour le classement général mais je vais tenter de le faire” a poursuivi le tenant du titre, bien conscient que la bataille avec les deux Tricolores sera acharnée jusqu’au bout. 

Vers un nouveau Big Three ?

Car les dernières étapes de la Coupe du monde ne seront pas le théâtre d’un duel mais bien d’une impasse mexicaine, où les trois principaux acteurs sont sous la menace des uns des autres. Si Martin Fourcade a encore toutes ses chances de soulever un huitième gros globe, Quentin Fillon Maillet est dans le coup pour en décrocher un premier. Auteur d’un 10/10 sur le sprint de Nové Mesto, le natif de Champagnole a signé son 11e podium de la saison. Il justifie pleinement son statut de troisième homme à tel point qu’on parlerait presque d’un “Big Three”. Cela n’aurait rien de choquant tant les deux biathlètes français et le Norvégien ont écrasé la concurrence cette saison. Ils totalisent 15 victoires et 28 podiums à eux trois. 

À la veille de la mass-start en République tchèque, le classement général est plus serré qu’il n’y paraît. Si Fourcade reste porteur du dossard jaune avec 826 points devant son compatriote Quentin Fillon Maillet (766 points) et donc Johannes Boe (750 points), le décompte final pourrait changer la donne. En effet, les deux plus mauvais résultats de la saison seront retirés à chaque biathlète au terme de la mass-start d’Oslo, dernière étape de la Coupe du monde. Un point de règlement mis en place afin de ne pas trop pénaliser les concurrents ayant manqué des épreuves. 

Biathlon : la course au gros globe dans "une impasse mexicaine"
© Tiziana FABI / AFP

Les jokers peuvent tout changer

Un contexte largement profitable au Norvégien vainqueur du gros globe en 2019, puisque ce dernier a manqué les étapes d’Oberhof et de Ruhpolding en janvier pour assister à la naissance de son fils. De leurs côtés, les Français - qui n’ont manqué aucune course cette saison - ne verront pas la couleur d’une éventuelle prime à la régularité, leurs plus mauvais résultats étant une 12e et une 10e place. 

À moins d’un gros passage à vide sur l’une des six dernières courses qui restent encore à disputer (2 sprints, 2 poursuites, 2 mass-start), Fourcade et Fillon-Maillet vont donc perdre des points précieux et une partie de leur avance, quand dans le même temps, Johannes Boe n’en perdra pas et pourra en grappiller. Virtuellement, le Norvégien est même dauphin du Catalan au général. Si l’on retire aux Bleus leurs points avant la mass-start de dimanche, Boe devance Fillon-Maillet de 31 points et ne pointe qu’à 16 unités de Fourcade au général. On vous laisse imaginer le scénario que cela peut donner…

“C’est pour ce genre de petites choses qu’on a le droit à deux jokers” a commenté Martin Fourcade à l’arrivée du sprint de Nové Mesto en référence à la perte de son bâton en début de course, qui l’a pénalisé. “Aujourd’hui Johannes était tout simplement meilleur” a de son côté reconnu Fillon-Maillet, qui a concédé 22 secondes au Norvégien malgré un tir parfait, “C’est un très bon skieur. Je ne sais pas trop ce qu’il a fait de plus que moi mais l’écart est là” a-t-il poursuivi.

Voilà qui promet un combat de tous les instants entre les trois hommes. La mass-start de dimanche pourrait être décisive avant de prendre la direction de la Finlande puis de la Norvège, où Boe pourrait avoir l’avantage de finir la saison à domicile. Beaucoup de points restent à distribuer en six courses et les Français disposent de deux jokers non négligeables. Tout peut encore changer.

Biathlon