Biathlon Anastasia Kuzmina
La Slovaque Anastasia Kuzmina | AFP - Joe Klamar

Biathlon : Anastasia Kuzmina enlève le sprint du Grand-Bornand

Publié le , modifié le

La Slovaque Anastasia Kuzmina a remporté jeudi le sprint dames (7,5 km) disputé au Grand-Bornand et comptant pour la Coupe du monde de biathlon, Justine Braisaz étant la première Française (8e).

Kuzmina, double championne olympique du sprint (2010-2014), signe à 33 ans son 2e succès de la saison, cinq jours après sa victoire lors de la poursuite d'Hochfilzen, elle qui était bredouille depuis la saison 2013-2014. Auteur d'un sans-faute au tir, la Slovaque a devancé de 33 secondes l'Allemande Laura Dahlmeier, ultra-dominatrice l'hiver dernier et de retour en forme après avoir manqué la première étape de la Coupe du monde à Ostersund pour cause de refroidissement, et de 41 secondes l'Ukrainienne Vita Semerenko.

Braisaz avait la "trouille"

Le retour de la Coupe du monde en France après quatre ans d'absence a souri à Justine Braisaz, la meilleure bleue de ce début de saison. La biathlète de 21 ans a fini 8e malgré une erreur au tir et se place en bonne position pour la poursuite de samedi. "J'étais très anxieuse aujourd'hui et j'avais peur de me laisser distraire par le bruit des supporteurs dans les tribunes, a-t-elle expliqué. J'avais vraiment la trouille et les réglages étaient compliqués. Je savais que sur le tir, les crispations peuvent amener des erreurs. C'était difficile de lâcher les balles et j'ai pris du temps sur le pas de tir. Mais cela aurait pu être carrément pire. Je suis contente".

Dorin toujours dans "le dur"

Les autres Bleues n'ont pas eu la même réussite: Anaïs Chevalier a terminé 17e, Anaïs Bescond 28e, Marie Dorin 30e, Célia Aymonier 32e et Chloé Chevalier 57e. Cela devient surtout très inquiétant pour Dorin, censée être la chef de file du biathlon féminin français et qui évolue à des années-lumière de son niveau passé. "J'ai fait du mieux que je pouvais, a déclaré la quintuple championne du monde. Je suis dans le dur sur les skis, je n'ai pas la tonicité suffisante pour avoir le petit coup de rein et relancer. J'avais du mal à pousser les skis en montée. C'est sympa de courir à la maison, on ne s'entend pas respirer, c'est cool mais cette course ne me remet pas dans le droit chemin."

francetv sport @francetvsport