Chevalier Biathlon
En pleine lumière, Anaïs Chevalier décroche sa première médaille mondiale en individuel après avoir pris la 3e place du sprint des Mondiaux d'Hochfilzen. | Franck Fife / AFP

Anaïs Chevalier en bronze derrière Koukalova et Dahlmeier sur le sprint des Mondiaux d'Hochfilzen

Publié le , modifié le

Deuxième course et deuxième médaille pour l'équipe de France de biathlon à Hochfilzen (Autriche). En bronze, cette fois, pour Anaïs Chevalier qui s'est montrée impeccable lors du sprint 7,5 km ce vendredi. Le titre est revenu à la Tchèque Gabriela Koukalova qui a devancé de quatre petites secondes la grande favorite, l'Allemande Laura Dahlmeier. Chef de file de la délégation française, Marie Dorin-Habert prend, quant à elle, la 7e place de l'épreuve (+42"8).

Dans la cour des grandes. Juste derrière les deux têtes d'affiche du biathlon mondial, Anaïs Chevalier a décroché le bronze lors du sprint des Mondiaux d'Hochfilzen. C'est la deuxième médaille de l'équipe de France en deux jours après l'argent du relais mixte hier. Auteure d'un sans-faute au tir, la Française n'a rien à regretter. Elle ne pouvait pas espérer mieux.

Koukalova et Dahlmeier, le duel au sommet  

Devant, Gabriela Koukalova et Laura Dahlmeier n'ont laissé de miette à personne, se montrant irréprochables derrière la carabine. Partie avec le dossard 96, la Tchèque a été la plus rapide sur les skis pour devancer sa rivale allemande de quatre petites secondes. Les deux filles auront l'occasion de s'expliquer une nouvelle fois ce dimanche puisqu'elles s'élanceront en tête de la poursuite.

La Tchèque Gabriela Koukalova championne du monde du sprint entourée de l'Allemande Laura Dahlmeier (à gauche) et de la Française Anaïs Chevalier (à droite) peu habituée aux podiums protocolaires.
La Tchèque Gabriela Koukalova championne du monde du sprint entourée de l'Allemande Laura Dahlmeier (à gauche) et de la Française Anaïs Chevalier (à droite) peu habituée aux podiums protocolaires.

Jour de premières

A 23 ans, Anaïs Chevalier vient donc de décrocher sa première médaille mondiale en individuel. Pour Gabriela Koukalova, il s'agit également du premier titre planétaire personnel. Ce vendredi 10 février est à marquer d'une pierre blanche pour la Tchèque qui offre même un sacre mondial à son pays pour la première fois depuis 2003. 

Marie Dorin-Habert se contente de la 7e place

Plus loin dans le classement, Marie Dorin-Habert prend une décevante 7e place avec une faute au tir couché. Vice-championne du monde il y a deux ans, la Lyonnaise est repoussée à plus de 40 secondes (+42"8). Elle reste néanmoins bien placée dans l'optique de la poursuite de dimanche. Une épreuve où elle avait remporté le titre en 2015.

Avec une faute au tir, Marie Dorin-Habert ne pouvait pas viser le podium ce vendredi lors du sprint d'Hochfilzen.
Avec une faute au tir, Marie Dorin-Habert ne pouvait pas viser le podium ce vendredi lors du sprint d'Hochfilzen.

Fabien Mariaux