Championnats du monde de ski alpin : dernier super-G pour Svindal

Publié le , modifié le

Auteur·e : William Vuillez
Aksel Lund Svindal à Bormio le 28 décembre 2018
Aksel Lund Svindal à Bormio le 28 décembre 2018 | MIGUEL MEDINA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

À 36 ans, le Norvégien, quatre fois médaillé aux Jeux olympiques, va disputer ce mercredi à Åre, le dernier super-G de sa carrière. Johan Clarey représente la seule chance de médaille tricolore.

Le super-G messieurs des Mondiaux de ski alpin d'Åre doit se tenir mercredi (12h30 heures françaises) malgré les galères connues par les skieurs et leurs bagages pour atteindre la station suédoise. Alors qu'il pendra sa retraite à l'issue des Mondiaux, Aksel Lund Svindal fait figure de favori. Le Norvégien, médaillé d'or dans la discipline aux JO de Vancouver en 2010 court toujours après le titre de champion du monde en super-G. 

Non seulement Svindal se sentira comme chez lui à Åre en Suède, mais en plus, la piste qui favorise les "glisseurs", soit les skieurs les plus lourds avec peu de virages très difficiles, lui sied à merveille. À 36 ans, le Norvégien a remporté sa seule victoire de l'hiver, en super-G à Val Gardena (Italie), en décembre dernier. 

Pour le vétéran scandinave, la menace pourrait bien venir de l'Autrichien Matthias Mayer, titré aux JO de PyongChang en 2018 ou encore l'Italien Dominik Paris, qui cumule 3 podiums cet hiver dont une victoire en super-G, à Bormio en Italie. 

Objectif podium pour Clarey

Côté Français, la seule chance de médaille n'est autre que Johan Clarey. À 38 ans, le skieur français a terminé deuxième du super-G de Kitzbühel le 27 janvier dernier. Surnommé "Papy" en équipe de France, le Savoyard réalise la meilleure saison de sa carrière. Egalement descendeur, le Français est persuadé que sa meilleure chance de médaille réside dans cette discipline.

Autre Français engagé sur le super-G mercredi, Adrien Théaux. Médaillé de bronze aux Championnats du monde en 2015, le Pyrénéen de 34 ans a eu du mal à bien se positionner cet hiver, où il n'a pas pu faire mieux qu'une 7ème place, à Lake Louis (Canada) fin Novembre.