Petra Vlhova
Petra Vlhova | Jonathan NACKSTRAND / AFP

Mondiaux de ski : Petra Vlhova championne du monde de Géant, Tessa Worley 6e

Publié le , modifié le

Petra Vlhova nouvelle reine du Géant ! La Slovaque a sorti une seconde manche de folie pour aller chercher le sacre mondial à Åre en Géant en devançant l'Allemande, Viktoria Rebensburg et la grande favorite américaine, Mikaela Shiffrin. Tessa Worley (6e), tenante du titre, a déçu mais ses compatriotes, Clara Direz (8e) et Coralie Frasse Sombet (9e) ont chacune sorti la meilleure performance de leur carrière.

Décidément, elle est bien décidée à contrarier les plans de la star américaine. Petra Vlhova, à 23 ans, a encore surpris tout son monde ce jeudi soir à Åre (Suède). Médaillée d'argent du combiné il y a quelques jours, la Slovaque a cette fois-ci été plus vite que toutes les grandes spécialistes du Géant pour s'adjuger son premier sacre mondiale en carrière. Derrière, elle devance des monuments à savoir Viktoria Rebensburg (+0.14), la plus rapide lors de la première manche, et Mikaela Shiffrin (+0.38), l'immense favorite et donc privée d'un titre qu'elle convoitait tant. Derrière, Tessa Worley (+01.09), qui n'a jamais trouvé les bonnes sensations, s'est contentée d'une 6e place très décevante alors qu'elle pouvait prétendre à son 3e sacre mondial dans la discipline. Heureusement, le clan français a pu compter sur deux jolies surprises puisque la jeune Clara Direz (8e, +2.21) a remonté 14 places et Coralie Frasse Sombet (9e, +02.27) est également rentrée dans le top 10.

VIDÉO - Une manche géante et l'or pour Vlhova

Avant cet hiver, en Coupe du monde, ses meilleurs résultats en Géant se limitaient à des places en fin de Top 10. Comme aux derniers Mondiaux d'ailleurs où elle avait terminé 8e à Saint-Moritz, commençant ainsi à pointer le bout de son nez. Deux ans plus tard, la voilà championne du monde de la discipline. Et de quelle manière ! Après deux victoires "surprises" à Semmering et Maribor durant les fêtes, Petra Vlhova a prouvé à tout le monde qu'elle n'était pas un coup de vent. Et ce soir, sur le tracé suédois d'Åre, c'est elle qui a surtout su dompter les vents violents. Deuxième après la première manche, elle a su accélérer dans la seconde. Posé, son ski a été régulier tout au long de la piste, allumant du vert à chaque intermédiaire. Mais l'or, elle l'a conquis dans le mur final. Rebensburg, qui comptait 40 centièmes d'avance avant cette ultime difficulté, semblait lancée vers le titre... En vain, Vlhova s'était montrée irrésistible dans les dernières pentes, et l'Allemande échouait finalement d'un rien (+0.14). Un rien qui s'est surtout transformé en titre mondial pour celle qui est désormais la meilleur rivale de Mikaela Shiffrin.

La déception Worley, la surprise Direz

Derrière, la note est beaucoup plus salée pour une skieuse en particulier. Tessa Worley, double championne du monde (2017 et 2013), pouvait en effet rentrer dans l'histoire. La Haut-Savoyarde, qui restait sur cinq podiums dont une victoire cet hiver en autant de courses, n'a malheureusement pas pu lutter avec ses rivales. Alors qu'elle faisait clairement partie des grandes favorites, la Française, dès la première manche (+0.73), n'était pas en rythme. D'habitude agressive, elle a trop souvent subi la piste et l'enchaînement des portes. Et finalement, Worley n'a pas pu faire mieux qu'une décevante 6e place à plus d'une seconde de la nouvelle reine en Géant. Fort heureusement pour le clan français, la lumière est venue de celles que l'on attendait pas. Déjà avec Coralie Frasse Sombet (9e) qui a signé son premier top 10 majeur en carrière. Mais surtout la jeune Clara Direz (8e), auteure d'une remontée fantastique de 14 places ! 

VIDÉO - Worley : "Très déçue" de sa course