Schleck: "Il va avoir un grand duel entre Alberto et moi"

Schleck: "Il va avoir un grand duel entre Alberto et moi"

Publié le , modifié le

Le maillot jaune Andy Schleck (Saxo Bank), devancé de 10 secondes par Alberto Contador (Astana) à l'arrivée de la 12e étape du Tour, a estimé que l'Espagnol avait pris "un peu sa revanche" après avoir perdu par le même écart lors de la 8e étape à Morzine-Avoriaz. De son côté, Contador, qui reconnaît avoir été "hésitant" à attaquer, s’attend à un "grand duel dans les Pyrénées" avec le Luxembourgeois.

"Dix secondes, c'est ce que j'ai pris sur lui à Morzine. C'était un peu sa revanche. Le Tour va se jouer dans les Pyrénées entre lui et moi", a expliqué le cadet des frères Schleck. "C'était une journée très difficile. L'allure a été très rapide et, pour être honnête, j'ai beaucoup souffert. Je ne me sentais pas très bien, c'était une mauvaise journée pour moi mais, au bout du compte, je n'ai perdu que 10 secondes", a estimé le leader des Saxo.

Le porteur du maillot jaune n'a pu répondre au démarrage de Contador dans la dernière montée à 3 kilomètres de l'arrivée. "Il a attaqué très intelligemment. Il y avait un coureur entre nous, je ne suis pas dans sa roue. Je me suis dit « Il vaut mieux que je garde mon rythme j'accélérerai sur le plat", a relaté Andy. "C'est une montée que je n'aime pas trop, c'est raide, il faut être explosif. Les Pyrénées me conviennent mieux", a affirmé le Luxembourgeois qui se veut toujours optimiste: "Le meilleur pour moi reste à venir !"

"Dans les Pyrénées, ce sera différent. On va avoir un duel entre Alberto et moi. Il est nerveux, moi aussi je le suis. Je sais que je dois lui prendre encore du temps. La première étape dans les Pyrénées (Ax-3 Domaines dimanche) va être très dure. Je suis prêt à me battre", a ajouté Andy Schleck. Au classement général, les deux hommes sont séparés par 31 secondes.

"Je ne savais pas si je devais y aller ou pas. J'étais dans la roue d'Andy, je l'ai vu un peu faible et j'y suis allé. Je savais qu'il était très ambitieux, mais il ne bougeait pas. Dommage que je n'aie pas pu couronner (l'attaque) avec la victoire. C'est un coup psychologique important. Je suis content dans la perspective des Pyrénées, surtout au niveau des sensations dans mes jambes", a pour sa part résumé Contador.

Finalement, l’Espagnol termine deuxième de l’étape et laisse la première marche de l’étape à son compatriote José Joachim Rodriguez de chez Katusha. Pour sa première participation au Tour de France, il réussit ainsi un joli coup. "Je me sens comme à la maison chez Katusha. J’ai réussi une première partie de saison parfaite (victorieux sur le Tour de Catalogne, et deuxième de la Flèche Wallonne). Le Tour se passe très bien, c’est un grand bonheur d’avoir triomphé lors de cette étape", a ainsi confié l’ancien champion d’Espagne 2007.

Gilles Gaillard