Francesca Schiavone
La tenante du titre Francesca Schiavone | AFP - Miguel Medina

Schiavone et Murray en apnée

Publié le , modifié le

Complétement étouffée dans le premier set par la jeune Russe Anastasia Pavlyuchenko, Francesca Schiavone (N.5) a mis 2h34 pour s'imposer 1-6, 7-5, 7-5. La tenante du titre italienne se retrouve donc en demi-finales. C'est aussi le cas d'Andy Murray (N.4), qui est sorti vainqueur du cinquième et dernier set contre Viktor Troicki (N.15) 7-5 alors que le match avait été arrêté la veille à cause de la nuit à deux sets partout.

L'orgueil de Murray

La qualification de l’Écossais Andy Murray pour les quartsde finale ne s’est pas faite sans mal. Dans ce match de 8e de finaleinterrompu la veille par la nuit alors que les deux hommes étaient à égalitédeux sets partout, l’épilogue a duré une heure, dans un dernier set trèsdisputé qui longtemps semblé promis à Viktor Troicki. Avec le vent et sous untemps gris, embarqué dans une bataille de cogneurs campés en fond de court, leSerbe a semblé plus régulier et plus rageur pendant longtemps. Il a rapidementbreaké et fait la course en tête. Jusqu’à ce que Murray enfin puise dans sonorgueil pour monter son vrai visage Mené 5-2, le Britannique a réagi enalignant cinq jeux  d'affilée pourrefaire son retard sur le vainqueur de la Coupe Davis 2010 et finir pars'imposer sur sa quatrième balle de match, après 3h56 de jeu. Le numéro quatremondial rencontrera au prochain tour un spécialiste de la terre battue, l'Argentin Juan Ignacio Chela, qui adisposé lundi du qualifié colombien Alejandro Falla, aussi en cinq sets etaprès quatre heures de jeu.

 La colère de Troicki

Un fait de jeu finalement assez rare a marqué la rencontreentre Murray et Troicki, fait qui a eu le don de sérieusement horripiler leSerbe. Dans le sixième jeu avec service à l’Ecossais, après une longue séried’échanges très disputés, Troicki reprenait acrobatiquement une balle que toutle monde voyait sortie, pour la remiser sur le court d’un smash volontaire.Mais au moment même où il allait armer son mouvement le jeune ramasseur deballes situé près du filet, croyant la balle out, surgit à la hauteur du Serbequi évita in extremis la collision. Le joueur jeta alors un regard au jeunegarçon car, comme cela est inscrit dans le règlement, du fait d’uneintervention extérieure, le point fut retiré à Troicki malgré les palabresqu’il engagea avec l’arbitre de chaise. Cela ne l’empêcha toutefois pas debreaker…Et le match de se poursuivre normalement même si le jeune publicn’apprécia que modérément le comportement sur l’instant du joueur serbe, et sile jeune ramasseur un peu perturbé dut trouver bien longues les dernièresminutes du match.

La phrase: "C'est comme ça que je brûle l'énergie, je commence en diesel"

Après 2h34 de combat acharné, Francesca Schiavone a démontré que son diesel fonctionnait encore très bien, même à 30 ans. Totalement dominée pendant plus d'un set et demi par la Russe Anastasia Pavlyuchenkova (N.14), déjà tombeuse au tour précédent de Vera Zvonareva (N.3), l'Italienne a su trouver les ressources pour dominer le vent, et sa jeune adversaire de 19 ans. Menée 6-1, 4-1, la tenante du titre a arraché le deuxième set 7-5, avant de recommencer au troisième set (7-5), après avoir mené à son tour 4-1 pour voir fondre sur elle la Russe (4-4). "Je pense que plus je joue et mieux je joue", avoue-t-elle. "Aujourd'hui j'ai commencé vraiment lentement, et puis progressivement, je me suis sentie de mieux en mieux. Je sentais que je jouais de mieux en mieux et c'était bien. La terre battue vous donne toujours une chance. L'herbe, cela en donne moins et les surfaces dures encore moins sur. Tandis que sur la terre battue, on a une chance et ensuite, on va au filet, on se sert la main et on se dit que c'est fini !"

Voir la video

Voir la video