Francesca Schiavone exécute un coup droit
Francesca Schiavone exécute un coup droit | AFP - Miguel Medina

Schiavone et Djokovic en roue libre

Publié le , modifié le

Francesca Schiavone, la tenante du titre, s'est qualifié pour le 2e tour en disposant de l'Américaine Mélanie Oudin (6-2, 6-0). Novak Djokovic (N.2) s'est bien amusé face au Batave Thiemo De Bakker. Le Serbe, qui s'est imposé 6-2, 6-1, 6-3, en a profité pour remporter son 38e succès de la saison. Le revenant Juan Martin Del Potro a dominé Karlovic 6-7, 6-3, 7-5, 6-3. Youzhny (N.12) et Troicki (N.15) sont passés. Bartoli (N.11) aussi.

Et de 8 pour Schiavone 

Francesca Schiavone (N.5) a facilement reporté son premier tour en battant l’Américaine Mélanie Oudin en deux petits sets, 6-2, 6-0. L’Italienne, tenante du titre, en est à huit succès de suite Porte d’Auteuil. Elle n’a plus perdu depuis le premier tour de l’édition 2009 quand elle avait plié face à l’Australienne Samantha Stosur, sa victime de la finale 2010. Au deuxième tour, Schiavone affrontera la Russe Dolonts ou la Britannique Kheotavong. La preuve par neuf est en vu.

Petrova tombe de haut

Etre et avoir été ! Quart de finaliste l'année dernière, demi-finaliste en 2003 et 2005, Nadia Petrova (N.26) a chuté d'entrée ce lundi. La Russe a été battue par l'Australienne Anastasia Rodionova à l'issue d'une partie acharnée disputée sur le court numéro 7, 6-7(5), 6-3, 6-4. La Moscovite, ancienne numéro 3 mondiale, peine à recouvrer le niveau qui était le sien il y a quelques années. A bientôt 29 ans -elle les aura le 8 juin, la Slave joufflue semble entamer un déclin irrémédiable.

Djokovic en démonstration

Novak Djokovic (N.2) n'a pas trainé sur le court Philippe-Chatrier ce lundi. Il n'a mis qu'un tout petit plus d'une heure et demie (1h32 exactement) pour terrasser le Néerlandais Thiemo De Bakker (6-2, 6-1, 6-3). Le Serbe est toujours sur les traces de John McEnroe (pour les matches gagnés consécutivement depuis le début de l'année, 38 pour 42) et de Guillermo Vilas (pour le record de succès alignés, 40 pour 46). Pour le premier challenge, le Belgradois devra accéder au dernier carré. Pour le second, il lui faudra attendre le gazon.

Del Potro et sa hanche passent

Pour son retour après un mois d'arrêt pour une blessure à la hanche, l'Argentin Juan Martin Del Potro (N.25) s'est sorti du piège Ivo Karlovic. La "Tour de Tandil" s'est imposé en un peu plus de 3h de match 6-7 (9/7), 6-3, 7-5, 6-3. Face au géant croate, auteur de son habituelle vingtaine d'aces, l'ancien demi-finaliste ici-même (2009) a retrouvé peu à peu son tennis et son coup droit pour imposer son rythme. Parfois en délicatesse sur son service (à cause de sa hanche ?), l'ancien numéro 4 mondial s'est pourtant rassuré. Au prochain tour, il rencontrera Kavcic, tombeur du Letton Ernests Gulbis.

Haas a encore une belle carte à jouer

L'Allemand Tommy Haas, ancien N.2 mondial (en 2002), a disputé son premier match en simple depuis quinze mois, en étant battu au 1er tour par le Turc Marsel Ilhan 6-4, 4-6, 7-6 (7/1), 6-4. L'Allemand, âgé de 33 ans, a enchaîné les blessures et les contretemps avec des opérations à une épaule et à la hanche droite. Il n'avait plus joué en simple depuis le tournoi de Delray Beach, en février 2010. Haas, qui ne figure plus au classement ATP après un an d'inactivité, a bénéficié d'un classement protégé pour venir à Roland-Garros. Il était revenu sur le circuit ATP en avril, pour un match de double perdu au tournoi de Munich. De quoi envisager une fin de carrière plus sympa.

Llodra perdu sur le court

« A chaque fois, j’étais entre deux eaux : j’hésitais à faire des retours recouverts, chipés. J’étais moyen dans tous les compartiments par manque de sensations. Avec le manque de sensations, dans la tête, c’est vachement dur ». Michael Llodra était un peu désabusé après une partie perdue logiquement en quatre sets contre le Belge Steve Darcis, issue des qualifications, 6-7(5), 6-3, 6-3, 6-3.

Michaël Llodra s'est retrouvé au centre d'une polémique provoquée par un accrochage avec l'arbitre de son match de premier tour, le Marocain Mohamed El Jennati. "On n'est pas au souk ici, on ne vend pas des tapis sur un marché", a déclaré le joueur français LLodra a nié tout dérapage raciste et a fait valoir qu'il connaissait Mohammed El Jennati depuis longtemps et avait l'habitude d'échanger des plaisanteries avec lui.Gilbert Ysern, directeur du tournoi , a déclaré qu'il s'agissait d'un "fait d'arbitrage" et que les explications fournies par Michaël Llodra "éteignaient toute polémique".

Marion Bartoli évite le couac !

N.1 française à l’entame de ce tournoi, du haut de son 11e rang mondial, Marion Bartoli n’a pas déçu. Après l’élimination prématurée d’Aravane Rezaï, la Française s’est qualifiée pour le deuxième tour aux dépens de la Géorgienne Anna Tatishvili 1-6, 6-2, 6-1. Après une entame de match poussive, la Française, récemment finaliste du tournoi de Strasbourg est parvenu à faire plier son adversaire. Au prochain tour, elle retrouvera la Biélorusse Olga Govortsova.

Wozniacki a bullé

La numéro 1 mondiale Caroline Wozniacki (DAN) a infligé une sèche défaite à la Japonaise Kimiko Date-Krumm. Une bulle, 6-0, pour commencer dans la première manche avant de lui céder deux jeux dans la seconde manche. Sans trembler, la Danoise, victorieuse la semaine passée du tournoi de Bruxelles entame de la meilleure des façons la deuxième levée de la saison.

Benoit Paire, mais de peu

Le jeune français Benoit Paire, 22 ans et 101e mondial s'est incliné face au Roumain Victor Hanescu 7-5, 4-6, 6-1, 7-6 (7/4). Finaliste malheureux la semaine passée du tournoi ATP 250 de Nice, Hanescu s'est fait plusieurs frayeurs dans la rencontre. D'abord en concédant son service dans la première manche puis en laissant filer la deuxième manche. Mais le 60e mondial, âgé de 29 ans a su faire parler son expérience pour s'extirper de ce mauvais tour. Dommage pour le jeune tricolore qui aurait réalisé la plus belle performance de sa carrière en accédant au deuxième tour de Roland-Garros. Stéphane Robert restera seul ce lundi au rang des exploits.

Brémond et Merveilles

Iryna Brémond, la Française, d'origine biélorusse et bénéficiaire d'une wild-card, a dominé au bout de l'effort la Russe Evgeniya Rodina : 6-3, 4-6, 8-6. Il a fallu trois balles de matchs et beaucoup de courage contre la douleur à la 139e joueuse mondiale pour s'imposer et se qualifier pour la première fois au 2e tour d'un Grand Chelem. Au prochain tour, elle rencontrera l'Italienne Roberta Vinci.