Le président de la FFR Bernard Laporte
Le président de la FFR Bernard Laporte | AFP

XV de France - Les clubs français opposés à 59% à la nomination d'un sélectionneur étranger

Publié le , modifié le

Bernard Laporte, président de la Fédération française de rugby, avait décidé de consulter l'ensemble des clubs (professionnels et amateurs) pour savoir s'ils étaient opposés à la nomination d'un sélectionneur étranger dans le XV de France. Le verdict de ce référendum est sans appel: à 59%, les clubs n'en veulent pas. "Je respecterai ce choix", a réagi Laporte à l'issue de ce vote électronique, ouvert mardi et qui s'est achevé jeudi soir. Pour trouver un successeur à Jacques Brunel, le choix se fera donc en France.

Le hasard du calendrier ? Lundi, la FFR a été condamnée à verser 1 million d'euros à Guy Novès, son ancien sélectionneur, pour licenciement abusif. Le lendemain, la FFR ouvrait le vote électronique auprès de tous les clubs français pour connaître leur opinion sur la possibilité de nommer un sélectionneur étranger. Trois jours après, le verdict tombe: 59% d'entre eux rejettent cette idée. Alors que Bernard Laporte semblait en clin à porter son choix vers l'étranger (Gatland, Woodward, Jones...) pour trouver un successeur à Jacques Brunel, la "vox populi" a parlé. "Je respecterait ce choix", a réagi le président de la FFR. 

Exit donc les solutions étrangères, cap dans l'Hexagone. Les pistes récurrentes menant à Laurent Labit et Laurent Travers (Racing 92), à Fabien Galthié (sans club) devraient donc refleurir, en attendant des nouvelles (Azéma, Mignoni...).

"Le XV de France appartient d'abord aux clubs de rugby amateur qui forment nos futurs joueurs internationaux", a souligné Bernard Laporte pour justifier la décision d'associer les 1742 clubs français au "choix du futur sélectionneur". Ce choix populaire est déjà un petit échec pour l'équipe dirigeante, et la faible participation (moins d'un club sur deux s'est exprimé) en est un deuxième. La semaine a donc été difficile pour la FFR, à un an de l'élection.