XV de France - Le cumul d'emploi de Bru et Lagisquet

XV de France - Le cumul d'emploi de Bru et Lagisquet

Publié le , modifié le

Selon l'Equipe, Yannick Bru et Patrice Lagisquet devraient assister le nouveau sélectionneur du XV de France Philippe Saint-André. Le premier restera sous contrat avec le Stade Toulousain et serait mis à disposition des Bleus pour s'occuper des avants lors du Tournoi des six nations 2012. Le second serait sous contrat avec la Fédération Française de Rugby dès le 1er décembre tout en continuant à manager Biarritz. Ubuesque.

Le cumul d'emploi et de fonction - avec les conflits d'intérêt qui en découleront - sont désormais la mode dans le monde du rugby. "Yannick Bru reste sous contrat avec le Stade Toulousain jusqu'au mois de juin prochain mais nous le mettrons à disposition pour les stages, entraînements et matches des Bleus du Tournoi 2012", a déclaré le président de Toulouse René Bouscatel à l'Equipe. Ce dernier a répété inlassablement depuis plusieurs semaines qu'il ne lâchera pas son entraîneur sous contrat jusqu'en juin 2013. A priori, il aurait gagné son bras de fer avec les instances fédérales."Je n'avais pas le droit de l'empêcher de vivre une telle aventure", a  reconnu le président toulousain qui s'est enorgueilli que le club champion de  France ait désormais "un entraîneur sélectionné en équipe de France" auprès de  Philippe Saint-André.

Même lors des doublons (16e et 19e journées du Top 14), Bru devrait porter deux casquettes cette saison: celle d'entraîneur des avants du Stade Toulousain, champion de France en titre, et du XV de France dont l'un des principaux pourvoyeurs est... le Stade Toulousain - pas moins de 7 Toulousains étaient à la Coupe du monde. Une situation ubuesque que seule la FFR est capable d'inventer. Voilà un entraîneur qui aura désormais un double regard sur ses joueurs et ses adversaires. Bon courage pour la crédibilité !

Lagisquet, payé par la FFR et manager du BO

La FFR ne s'est pas arrêtée en si bon chemin pour composer le nouveau staff tricolore. Après avoir débauché Saint-André au Toulon au grand dam de son président Mourad Boudjellal, elle s'apprête à faire de même avec Patrice Lagisquet avec cette fois-ci le consentement de Serge Blanco, président de Biarritz. Selon les informations de l'Equipe, Lagisquet devrait cumuler aussi deux casquettes: manager sportif du BO et entraîneur des arrières de l'équipe de France. A la différence de Bru, ce dernier serait rémunéré et sous contrat avec la FFR au 1er décembre, date d'intronisation de Saint-André, tout en étant mis à la disposition du BO le reste du temps... Là encore, vu le nombre d'internationaux biarrots - 5 présents en Nouvelle-Zélande -, la situation ne sera pas facile à gérer au quotidien.

Dès décembre, ce nouveau staff tricolore devrait préparer son programme et sa liste de sélectionnés. Bru et Lagisquet devaient vite être sous les feux des projecteurs pour répondre à un éventuel délit de favoritisme de la part des autres clubs. Que feront-il lors des doublons? Privilégier leur club ou l'équipe de France ? La suspicion n'est pas prête de s'éteindre et chaque choix sera interprété et discuté fortement. A priori, ils devraient être absents du comité de sélection dans un premier temps mais rien n'est encore acté. Le feuilleton est loin d'être terminé. Finaliste du dernier mondial (défaite 8-7 face aux Blacks), le XV de France aurait mérité certainement plus d'égards.

Mathieu Baratas