France-Australie
Fulgence Ouedraogo est l'un des rescapés de la déroute contre les Wallabies de Beale en 2010 | AFP - BERTRAND GUAY

XV de France: le bon rebond face aux Wallabies ?

Publié le , modifié le

L'équipe de France n'a plus battu l'Australie depuis 2005. Bête noire des Tricolores, cette équipe reste sur une traumatisante victoire (59-16) au Stade de France. Condamnés à un exploit contre la 2e meilleur équipe du monde pour renouer avec la victoire et avoir une chance d'être tête de série lors du tirage au sort de la Coupe du monde 2015, qui a lieu le 3 décembre. Philippe Saint-André passe son premier test contre une nation majeure de l'hémisphère Sud.

FRANCE - AUSTRALIE EN DIRECT A 20H50

Le 16 octobre dernier, Philippe Saint-André annonçait le groupe de 33 joueurs pour préparer les tests-matches. "Ces tests-matches sont plus importants que jamais", disait-il alors. Australie, Argentine et Samoa, trois matches, trois victoires à conquérir pour espérer passer de la 5e place à la 4e au classement IRB. C'est pour cela que cette tournée automnale est si cruciale. "Si on peut gagner une place, on deviendrait tête de série pour le tirage au sort des poules. C’est rarement arrivé à la France", rappelait-il. L'enjeu est clair, mais pas facile à atteindre.

Derrière la Nouvelle-Zélande, l'Australie représente ce qui se fait de mieux sur la planète rugby. Deuxième au classement IRB, elle a toujours posé énormément de problèmes aux Français dans l'histoire (16 victoires tricolores pour 2 nuls et 23 défaites). Ces dernières années, cela a été pire encore: les Français n'ont plus gagné depuis 2005, et depuis 1993, ils ne se sont imposés qu'à quatre reprises pour quatorze défaites. La dernière fois que les Wallabies sont venus en France, ils sont repartis avec une très large victoire (59-16), alors que les Bleus étaient encore devant au score à vingt minutes de la fin. L'une des plus cinglantes défaites de l'histoire du XV de France a laissé des traces, même si Nicolas Mas, Fulgence Ouedraogo, ainsi que Morgan Parra, Thomas Domingo et Yoann Huget (sur le banc ce soir) sont les seuls rescapés de cet affront terrible. "On en parle un peu mais ce n'est pas l'élément moteur pour la motivation du match. On n'a pas forcément envie de penser à ce match même s'il est toujours dans un coin de la tête", déclare le pilier de Clermont.

Un premier test pour PSA

Il est vrai que les temps ont changé. Une génération est passée (Bonnaire, Chabal, Nallet, Servat...), et Philippe Saint-André va vivre son baptême du feu à domicile contre une nation majeure de l'hémisphère Sud. "Il faut qu'on attaque bien cette tournée. Ça attaque par du très lourd et il va falloir qu'on mette la barre très haut", concède Thomas Domingo. Les Wallabies sont non seulement la 2e au classement de l'IRB, mais ils sont aussi les dauphins des All Blacks lors du dernier Four Nations, des Néo-Zélandais qu'ils ont contraints au nul en Bledisloe Cup voici trois semaines.

Malgré les absences (James Horwill, Will Genia, James O'Connor, Digby Ioane et Quade Cooper), l'équipe de Robbie Deans va vouloir imposer son rythme infernal, qui avait fait éclater en mille morceaux les Bleus en 2010. Mais ils ne seront que trois à avoir vécu ce match: Ashley-Cooper, Beale et Sharpe. Performants dans les rucks, créatifs dans les lignes arrières, les Australiens sont des "punishers" à la moindre faute. Les Français sont prévenus. La 3e ligne Nyanga-Ouedraogo-Picamoles jouera un énorme test et leur rôle sera majeur dans la performance finale du XV de France, tout comme la charnière Machenaud-Michalak qui doit peser tant défensivement qu'offensivement. Pour gagner, la France doit de tout façon réaliser un exploit aux quatre coins du terrain et dans toutes les lignes.

Les compositions d'équipe

France: Dulin - Fofana, Fritz, Mermoz, Clerc - (o) Michalak, (m) Machenaud  - Ouedraogo, Picamoles, Nyanga - Suta, Papé (cap.) - Mas, Szarzewski, Forestier
Remplaçants: Kayser, Domingo, Debaty, Vahaamahina, Chouly, Parra, Trinh-Duc,  Huget
Australie: Harris - Ashley-Cooper, Tapuai, McCabe, Cummins - (o) Beale, Phipps - Hooper, Palu, Dennis - Sharpe (cap), Douglas - Kepu, Polota-Nau, Robinson
Remplaçants: Moore, Slipper, Ryan, Simmons, Samo, Gill, Sheehan, Barnes