XV de France : Bastareaud suspendu 3 semaines loupera France - Irlande, Danty le remplace

XV de France : Bastareaud suspendu 3 semaines loupera France - Irlande, Danty le remplace

Publié le , modifié le

Le centre international de Toulon Mathieu Bastareaud a été suspendu trois semaines, et manquera donc le match du XV de France face à l'Irlande. Cette sanction survient après qu'il a qualifié un joueur de Trévise de "pédé" lors d'un match de Coupe d'Europe. jacques Brunel, le nouveau sélectionneur du XV de France, qui l'avait pris dans son groupe de 31 joueurs pour préparer le premier match du Tournoi des 6 Nations contre l'Irlande (3 février) a donc appelé Jonathan danty (Stade Français) pour le remplacer.

Jacques Brunel a redécouvert l'un des handicaps d'être sélectionneur de l'équipe de France. Après avoir appelé à 14h Mathieu Bastareaud dans son groupe pour préparer le match contre l'Irlande, il a dû retirer le centre du RCT deux heures après pour le remplacer par Jonathan Danty. Et d'ici au 3 février, les remplacements devraient encore s'ajouter, au gré des blessures qui ne devraient pas manquer.

Mathieu Bastareaud a payé chèrement son insulte homophobe lors du match de Toulon contre Trévise le week-end dernier. Il a en effet été suspendu trois semaines par la commission de discipline de l'EPCR, organisateur de la Coupe d'Europe. La commission de discipline "a déterminé que la nature de l'insulte aurait mérité un carton rouge", a précisé l'EPCR dans son communiqué. "Elle a estimé que l'infraction correspondait à la sanction minimale du barème des sanctions de World Rugby et a sélectionné six semaines comme point d'entrée." "Étant donné qu'il n'y avait aucun facteur aggravant et, en prenant en compte le fait que le joueur ait plaidé coupable, la Commission a ensuite réduit la sanction de moitié (le maximum autorisé) avant de prononcer une suspension de trois semaines", a expliqué l'EPCR. A la fin du match, le joueur s'était excusé sur son compte Twitter. Il peut néanmoins encore faire appel de cette sanction.


 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze