Rugby Coupe d'Europe
Anglais et Français veulent lancer un nouveau projet de Coupe d'Europe | AFP-Pascal Pavani

Vers une nouvelle coupe d'Europe ?

Publié le , modifié le

Les ligues française et anglaise de rugby, représentantes des clubs professionnels, ont annoncé dimanche la création d'une coupe d'Europe concurrente à la compétition actuelle qui débutera à partir de la 2014-2015 et sera nommée Rugby Champions Cup. Cette annonce scelle la fin des négociations entamées en 2012 pour la réforme de la Coupe d'Europe et au point mort depuis plusieurs mois.

Cette nouvelle compétition "sera ouverte aux équipes des trois ligues professionnelles en Europe", soit française, anglaise et celtique (qui réunit des franchises écossaises, galloises, irlandaises et italiennes)", précise la Ligue nationale de rugby.

Un axe franco-anglais

"Elle sera basée sur le principe de qualification liée aux résultats sportifs, selon un format attractif, de haut niveau, et équitable entre les différentes ligues. Elle aura également vocation à s'ouvrir à de nouveaux pays européens", ajoute-t-elle."Les clubs français et anglais ont déjà confirmé leur engagement dans cette nouvelle compétition et une cellule de travail commune a été chargée de préparer son lancement lancement lors de la saison 2014-2015. Les conditions d'organisation sportive, commerciale et financière de la Rugby Champions Cup seront présentées au cours du mois d'octobre".

Poids lourds économiques et sportifs du rugby européen, les ligues française (LNR) et anglaise (Premiership rugby) avaient demandé en 2012, comme le prévoyait les accords-cadre qui régissent les compétitions européennes (Coupe d'Europe et Challenge européen), une renégociation du format de la Coupe d'Europe vers un système de qualification homogène, ce qui entraînerait une réduction de 24 à 20 du nombre d'équipes engagées, ainsi que du calendrier et de la répartition financière des gains.  Les Celtes et les Italiens s'y opposent, y voyant une volonté de les affaiblir.

Pas d'autre alternative

Les différents actionnaires de l'ERC, soit les fédérations et représentants des clubs des grandes nations européennes, ont négocié sans succès une refonte des compétitions européennes et de l'accord d'actionnariat, sur initiative franco-anglaise. "La situation n'a pas évolué malgré les efforts que nous avons fait pour obtenir une remise à plat de la compétition. Le temps passe et nous n'avions pas d'autre alternative" a expliqué une source française proche du dossier.  Un médiateur avait pourtant été nommé vendredi pour tenter de débloquer les négociations. Mais visiblement, Anglais et Français en tête n'entendent pas céder sur le plan de la réforme et tiennent à mettre en place leur propre projet. Reste à savoir quelle sera la réaction de l'ERC, l'organisateur actuel de toutes les compétitions européennes, qui a affirmé sa seule légitimité dans ce domaine.  

Déclaration

Mark McCafferty (directeur général de la Ligue Anglaise:  "Plusieurs personnes nous ont approchés pour évoquer la possibilité de nous rejoindre et nous leur avons assuré que leurs noms resteraient confidentiels. (...) C'est pour ça que nous avons laissé la porte ouverte et nous nous attendons à avoir plus qu'une compétition franco-anglaise..."Les discussions vont se poursuivre dans les prochaines semaines. Quand on aura le nombre définitif, ou presque définitif, alors on décidera du format,.. Concernant l'aval de la Fédération anglaise, nous avons demandé son soutien étant donné qu'il n'y aura aucune compétition de l'ERC à laquelle nous participerons à la fin cette saison. Si nous en arrivions au scénation où la RFU s'oppose, nous verront les raisons de ce refus".   

Christian Grégoire