Le centre national de rugby de Marcoussis
La résidence du XV de France à Marcoussis | AFP - DAMIEN MEYER

Un week-end à 34 avant l'écrémage

Publié le , modifié le

Initialement appelée à être composée de 33 joueurs de vendredi à dimanche soir, l'équipe de France compte finalement 34 hommes. Jean-Marc Doussain a en effet été appelé pour suppléer sur le terrain Morgan Parra, ménagé jusqu'à la fin du week-end en raison d'un hématome à la cuisse. Au programme, des soins, de la vidéo, et un peu d'entraînement. Lundi matin, le groupe sera réduit à 23 pour préparer le premier test, samedi, contre l'Australie au Stade de France.

C'est une prise de contact. Et une chance donnée à certains de découvrir le plus haut niveau. Trois jours pour se faire une idée et même tenter de bousculer la hiérarchie, voilà le programme des 34 joueurs rassemblés à Marcoussis depuis vendredi. Au lendemain d'une journée de Top 14 et d'une période intense en club, le staff de l'équipe de France a mis l'accent sur la récupération, l'explication du jeu à mettre en place, et une montée en puissance progressive. Cette évolution sera aussi marquée par le départ, lundi matin à l'aube, de dix joueurs du groupe, direction leurs clubs respectifs pour reprendre le chemin du Top 14. Les autres entreront alors dans la grosse phase de préparation menant au premier test-match, contre l'Australie, samedi prochain. Ils seront même théoriquement onze à faire leur valise. Victime d'un hématome à la cuisse, Morgan Parra est en effet ménagé durant ces trois jours, ce qui a amené les entraîneurs à faire appel à Jean-Marc Doussain. Si le Clermontois retrouve la plénitude de ses moyens, le Toulousain ne devrait pas être conservé dans le groupe.

8 novices à la découverte, voire plus

Parmi ces 34 joueurs, 8 découvrent vraiment le centre de Marcoussis avec le groupe France. Les piliers Eddy Ben Arous (Racing-Métro) et Yannick Forestier (Castres), les deuxième ligne Jocelino Suta (Toulon) et Sébastien Vahaamina (Perpignan), le troisième ligne Pierrick Gunther (Toulon), l'ouvreur Jules Plisson (Stade Français), le centre Gaël Fickou (Toulouse), l'ailier Vincent Martin (Toulon) ont fait leurs premiers pas vendredi, avec le traditionnel rendez-vous à Orly. "On se retrouve au milieu de joueurs que j'ai connus à l'âge de 15 ans à la télé avant ! Je ne m'étais jamais dit que j'allais les rencontrer, jouer avec eux. Ca fait bizarre", confiait Eddy Ben Arous (22 ans). "C'est grandiose de voir tous ces joueurs aussi capés", lâchait Pierrick Gunther (23 ans) à son arrivée.

"On ne va plus être spectateur de cette sélection mais acteur", ajoutait Jules Plisson (21 ans). Je me souviens que quand on faisait les oppositions contre eux avec les moins de 20 ans, on était intimidés. On va changer de camp, c'est enrichissant. Mais je ne me dis qu'il y a une place à prendre, confie celui qui fait office de troisième ouvreur derrière François Trinh-Duc et le polyvalent Frédéric Michalak. Je pense d'abord à progresser, m'améliorer, montrer aux entraîneurs mon potentiel. Je ne pars pas dans l'optique de jouer ce premier match".Son de cloche un peu identique pour l'une des révélations de ce début de saison, le Toulousain Gaël Fickou: "Même si le groupe est élargi, je vais me donner à fond pour essayer de faire au moins un match. Je n'ai rien à perdre".

Le groupe France

Avants (19): Eddy Ben Arous (Racing-Métro), Thomas Domingo (Clermont), Yannick Forestier (Castres), Benjamin Kayser (Clermont), Guilhem Guirado (Perpignan), Dimitri Szarzewski (Racing-Métro), David Attoub (Stade Français), Vincent Debaty (Clermont), Nicolas Mas (Perpignan), Yoann Maestri (Stade Toulousain), Pascal Papé (Stade Français), Jocelino Suta (Toulon), Sébastien Vahaamahina (Perpignan), Damien Chouly (Clermont), Yannick Nyanga (Stade Toulousain), Pierrick Gunther (Toulon), Alexandre Lapandry (Clermont, Fulgence Ouedraogo (Montpellier), Louis Picamoles (Stade Toulousain)
Arrières (15): Maxime Machenaud (Racing-Métro), Morgan Parra (Clermont), Jean-Marc Doussain (Stade Toulousain), Frédéric Michalak (Toulon), Jules Plisson (Stade Français), François Trinh-Duc (Montpellier), Vincent Clerc (Stade Toulousain), Brice Dulin (Castres), Benjamin Fall (Racing-Métro), Gaël Fickou (Stade Toulousain), Wesley Fofana (Clermont), Florian Fritz (Stade Toulousain), Yoann Huget (Stade Toulousain), Vincent Martin (Toulon), Maxime Mermoz (Toulon)