Toutes les précautions prises autour d'un joueur susceptible d'avoir été victime d'une commotion lors du match de rugby
Toutes les précautions prises autour d'un joueur susceptible d'avoir été victime d'une commotion lors du match de rugby | AFP - Damien Kilani / DK Prod / DPPI

Un médecin indépendant pour juger des protocoles commotion en Angleterre

Publié le , modifié le

Face à l'impressionnante augmentation des protocoles commotions dans les matches de rugby, la Premiership Rugby a décidé qu'un médecin indépendant serait présent et aurait le dernier mot pour statuer sur le cas des joueurs victimes de commotion à compter de cette saison. Il sera également présent lors des matches de Coupe d'Europe disputés à domicile. La saison passée, 140 cas ont été dénombrés en Angleterre.

"Cette nouvelle initiative poursuit l'évolution de notre stratégie de protection des joueurs", a expliqué Matt Cross, le responsable de recherche et développement de la Premiership Rugby. Pour mettre fin aux suspicions d'examen tendancieux de la part des médecins de club, l'Angleterre a donc décidé d'ajouter un médecin indépendant pour chaque match de championnat, de Coupe et même de Coupe d'Europe à domicile. 

S'il assistera le médecin du club, il aura surtout le dernier mot pour répondre à la question cruciale: un joueur peut-il reprendre le jeu ? Avec 140 commotions dénombrées la saison passée, l'Angleterre fait face, comme tout le rugby, à une augmentation de leur nombre. Et pour éviter que le médecin du club puisse se sentir placé entre l'enclume et le marteau (devoir contraindre un joueur à rester au vestiaire alors que son équipe en a besoin sur le terrain), ce nouvel homme de terrain devra trancher.

à voir aussi Rugbymen : le physique de l'emploi Rugbymen : le physique de l'emploi