Un Challenge européen made in France?

Un Challenge européen made in France?

Publié le , modifié le

Quatre clubs français sont encore en lice pour les quarts de finale du Challenge européen, qui reprend ses droits ce jeudi avec une confrontation entre le Stade Français et Exeter (20h45). Dans les autres rencontres, Toulon aura fort à faire face aux Harlequins (France 4, 20h45), pendant que Biarritz et Brive s’évitent, laissant espérer un dernier carré 100% tricolore.

Le quart de finale Toulon-Harlequins à suivre en direct vendredi à 20h45 sur France 4.

Défait en Championnat le week-end dernier contre Toulouse (18-22), le Stade Français, finaliste de la dernière édition, espère se relancer avec la réception d’Exeter. Le club parisien, toujours en course pour une place de barragiste, sera privé de son arrière australien Paul Warwick, blessé au dos. Méfiance donc face à des Anglais tombeurs de Perpignan au tour précédent. "Cela va être très dur, mais c’est un beau défi de voir si l’on peut rivaliser avec ce genre d’équipe", analyse Ignacio Meires, le demi d’ouverture argentin d'Exeter et ancien du Stade Français. Pour les Parisiens, une victoire dans le Challenge européen constitue une voie alternative vers la H Cup et surtout une occasion "d'offrir un premier titre européen au club" selon son capitaine Sergio Parisse. 

Bastareaud incertain

Mais l’affiche de ces quarts de finale est sans conteste le choc entre Toulon, 3ème du Top 14, et les Harlequins. Les Anglais, tenants du titre, on fait le plein de confiance après avoir conforté leur avance en tête du Championnat en disposant des Saracens ce week-end (24-19). Les hommes de Bernard Laporte n'ont eux pas eu la même réussite face à Brive (défaite 9-14). Si Jonny Wilkinson, le buteur toulonnais, sera bien présent tout comme Mathieu Bastareaud, touché au péroné, son homologue chez les Harlequins Nick Evans est quant à lui incertain.

"Un rayon de soleil" pour Harinordoquy

Dans l’autre partie du tableau, un duel des mal classés dans leurs championnats respectifs met aux prises Biarritz et les Wasps. Mais les deux équipes sont sur une pente ascendante. Avant-derniers du Championnat, les Anglais viennent de s’éloigner de la zone de relégation en s’imposant face à Gloucester mais se montrent friables à domiciles (six défaites cette saison). De son côté, le BO, qui vient d’enchainer quatre victoires consécutives en Top 14, aborde ce déplacement le cœur léger. "Ce match est un rayon de soleil", reconnait le troisième ligne Imanol Harinordoquy sur lequipe.fr. "C’est une saison compliquée durant laquelle on n’a pas pris de plaisir. Là, on peut retrouver un peu de notre insouciance."

S’il veut renouer avec son glorieux passé européen, Brive, éliminé à ce stade de la compétition la saison passée, devra venir à bout des Scarlets, 6e de la Ligue Celtique, et  et leurs "Grands Chelemards" gallois (Priestland, J. Davies,  North, Rees...). A la traine en Top 14, les Brivistes (9e), qui doivent encore assurer leur maintien, devront se débrouiller sans leur arrière Julien Caminati, contrôlé positif (vraisemblablement au cannabis) lors d’un contrôle inopiné le 18 février et immédiatement suspendu à titre conservatoire; et une partie de leurs cadres mis au repos par l'entraîneur Ugo Mola. 

Victor Patenôtre

francetv sport @francetvsport