Damien Traille
Damien Traille | AFP - Franck Fife

Traille: "Me mettre en danger" à l'ouverture

Publié le , modifié le

Le Biarrot Damien Traille a éprouvé le besoin de se "mettre en danger" et de relever "un nouveau défi" en décidant de se repositionner à l'ouverture en club et s'apprête à tenir ce rôle pour son retour au sein du XV de France après un an d'absence, samedi contre les Fidji.

Votre titularisation à l'ouverture vous confère d'autant plus de responsabilités que la ligne de trois-quarts retenue contre les Fidji est inédite...
"Ca a été une des raisons pour décider de jouer N.10, de me mettre en danger. Ca faisait un petit moment que je jouais au centre, j'avais envie d'un nouveau défi à relever. D'avoir un poste stratégique comme le N.10, pour moi, c'était me remettre en question et prendre beaucoup plus d'initatives sur le terrain. Aujourd'hui, ça arrive vite par rapport aux long mois d'absences liés à ma blessure mais c'est une grosse satisfaction de retrouver le groupe France et un grand honneur. C'est vrai que pour affronter les Fidji, on a une ligne de trois-quarts qui est un peu inédite avec de nombreux joueurs qui ont peu de sélections mais on a tous envie de prouver qu'on a un rôle à jouer pour la Coupe du monde et de marquer des points pour la suite."

Votre polyvalence à l'ouverture, au centre ou à l'arrière a-t-elle été un avantage ou un handicap ?

"Les deux. Ca m'a servi car dans un groupe, avoir un joueur polyvalent, c'est toujours intéressant. Ca m'a desservi car à un moment donné j'aurais pu me fixer à un poste. Si j'avais dû faire un choix, ça aurait été bien avant. J'ai eu la chance d'être souvent titulaire quand même donc ça a été un point positif pour moi. Aujourd'hui, j'ai envie de jouer N.10 mais sans pour autant fermer la porte à un retour au centre ou à un dépannage à l'arrière. Le N.10, c'est un chef d'orchestre, c'est celui qui doit proposer, animer au mieux le jeu. Le poste de centre que j'occupe depuis quelques temps me permet d'avoir une vision qui m'aide aujourd'hui, il me permet de voir les attentes."

Quels sont les principaux dangers de cette équipe des Fidji ?
"Il y a beaucoup de dangers. Il faudra éviter de leur rendre trop facilement le ballon car c'est dans le désordre qu'ils sont meilleurs. Individuellement, en un contre un, ils sont très forts. Il faudra essayer d'être structuré, d'avoir un jeu logique et dynamique afin de les mettre en difficulté."

AFP