Tournoi/France: Brunel remercie Mignoni d'avoir "ressuscité" Beauxis

Tournoi/France: Brunel remercie Mignoni d'avoir "ressuscité" Beauxis

Publié le , modifié le

Le sélectionneur Jacques Brunel a remercié vendredi le manager de Lyon Pierre Mignoni d'avoir "ressuscité" l'ouvreur de 32 ans Lionel Beauxis, qu'il a choisi comme titulaire contre l'Ecosse dimanche dans le Tournoi des six nations, six ans après sa dernière sélection.

"J'ai appelé hier Pierre Mignoni pour le remercier parce qu'il l'a ressuscité, voilà", a déclaré en souriant Brunel, qui était entraîneur adjoint de Bordeaux-Bègles en févier 2017 lorsque Beauxis, en manque de temps de jeu, est parti à Lyon en tant que joker médical. "Ressuscité, non, ce n'est pas vrai parce que ses qualités on les connaît", s'est repris Brunel. "Mais c'est vrai qu'à Bordeaux, peut-être, il ne trouvait plus l'environnement, une place qui pouvait le mettre en valeur. Il a changé d'horizon et cela lui a fait le plus grand bien. Il a retrouvé du pétillant", a-t-il ajouté.
 

Ancien joueur de Pau, du Stade Français et de Toulouse, Beauxis (20 sél.) brille depuis le début de saison avec le LOU, associé au jeune demi de mêlée Baptiste Couilloud. Les deux joueurs ont été appelés dimanche auprès du XV de France pour remplacer respectivement Matthieu Jalibert et Antoine Dupont, blessés samedi contre l'Irlande (13-15) en ouverture. Beauxis a été préféré au jeune N.10 Anthony Belleau (21 ans, 3 sél.), qui a raté une pénalité cruciale en fin de match et reste sur le banc. Sa dernière sélection remonte au Tournoi 2012 face au pays de Galles.
 

Mignoni et Beauxis formaient une des charnières de la Coupe du monde 2007, dernière compétition du sélectionneur Bernard Laporte (2000-2007), aujourd'hui président de la Fédération et qui avait pour adjoint Brunel. Ce dernier a été choisi fin décembre par Laporte pour remplacer Guy Novès à la tête des Bleus, englués dans une série noire de huit matches sans victoire.
 

AFP