6 Nations - Un final à Grand Chelem, 2e place et Cuillère de Bois

6 Nations - Un final à Grand Chelem, 2e place et Cuillère de Bois

Publié le , modifié le

L'Irlande s'est assurée la victoire dans le Tournoi des 6 Nations 2018, en remportant une quatrième victoire lors de la venue de l'Ecosse (28-8), Invaincu, le XV du Trèfle tentera samedi prochain en déplacement à Twickenham, de le magnifier par un Grand Chelem. Le 3e de son histoire. Mais les Anglais, à la lutte pour la 2e place avec Gallois et Français qui s'affrontent à Cardiff, ont de la mémoire. L'an passé la Rose s'est fanée sur la pelouse irlandaise et a laissé filer le Grand Chelem. Revanche? Dernier enjeu: l'Italie espère éviter la Cuillère de Bois, qui serait sa 3e consécutive. Elle rêve de décrocher une 1re victoire lors de la venue de l'Ecosse.

L'Irlande pour marquer l'histoire

Actuellement troisième nation mondiale, acteur majeur du rugby mondial, l'Irlande n'a pourtant remporté que deux fois le Grand Chelem. En 1948 et 2009. Grâce à un drop dans le temps additionnel au Stade de France, le XV du Trèfle a évité une défaite face aux Bleus lors du match d'ouverture. Depuis, Gallois, Écossais et Italiens sont passés à la moulinette verte. A l'aube de cette 5e et dernière journée du Tournoi, le titre est  en poche. Les hommes de Joe Schmidt peuvent néanmoins réaliser une performance bien supérieure en réalisant le Grand Chelem. Pour cela il faut s'imposer à Twickenham. Un gazon où le Trèfle n'a plus effeuillé la Rose depuis le Tournoi 2010. Un 3e Grand Chelem passe par un exploit face à des Anglais défaits lors de leurs deux derniers matches. Mais les Anglais gardent le goût amer du Tournoi 2017. Battus par les Irlandais et privés de Grand Chelem lors de la dernière rencontre à l'Aviva Stadium de Dublin. Epingler le Trèfle, dernier rêve de la Rose.

Pays de Galles, France et Angleterre, match à 3 pour la 2e place

Onze points pour les Gallois, dix pour les Anglais et les Français. Les trois équipes ambitionnent de finir 2e à l'issue du prochain et denier  week-end.

En renouant avec un succès (bonifié) à domicile dimanche dernier contre l'Italie (38-14), le pays de Galles s'est donné l'espoir. La défaite (12-6) à Twickenham (sur une faute d'arbitrage) suivie de celle en Irlande (37-27), avaient instillé le doute. Mais avec les 5 points récoltés contre les Transalpins, les hommes de Warren Gatland se sont appropriés la 2e place. Avec une longueur d'avance sur l'Angleterre et la France. Leur destin est donc entre leurs mains. En cas de victoire, seul un succès bonifié des Anglais sur l'Irlande peut les priver de cette place de dauphin.

Mais les Français sont des outsiders parfaits, puisqu'une victoire des Bleus, en comptant sur un Grand Chelem Irlandais, les placeraient sur la 2e marche d'un podium, que la France n'a plus occupée depuis 2011. "Sauf que" les joueurs tricolores ne se sont plus imposés à Cardiff depuis 2010.

L'Italie pour l'honneur

Belle révélation de ce Tournoi 2018 avec deux succès de prestige contre la France et l'Angleterre, l'Ecosse n'a pas tenu la distance. Les défaites lors des déplacements en Irlande et au pays de Galles ont réduit les espoirs de podium à un mince espoir. Avec 8 points, le XV du Chardon peut encore en rêver en comptant sur une défaite de l'Angleterre, mais surtout un succès en Italie. Totalement dans leurs cordes. Car l'Italie traverse ce Tournoi piteusement. Quatre défaites avec une moyenne de 43 points encaissés, le bilan comptable est terrible.

C'est donc contre une 3e Cuillère de Bois consécutive que les Transalpins se battent dans cette ultime rencontre. Et si l'Ecosse est la nation que les Italiens battent le plus souvent dans ce Tournoi (8 victoires en 28 matches), ils ne l'ont plus fait depuis 2015 (22-19 à Murrayfield). Cinq défaites consécutives rendent la mission périlleuse. Mais pas impossible pour Conor O'Shea, le sélectionneur irlandais venu des Harlequins pour faire passer un cap à cette formation.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze