Anthony Watson remporte un duel aérien contre Sean Maitland
Anthony Watson remporte un duel aérien contre Sean Maitland | AFP - BACKPAGE IMAGES Ltd - DPPI - RICHARD LEE

Tournoi des 6 Nations - Ecosse - Angleterre: Les chiffres qui laissent peu de chances aux Ecossais

Publié le , modifié le

La 3e journée du Tournoi des 6 Nations se conclut avec la plus ancienne confrontation du rugby à XV, entre l'Ecosse et l'Angleterre, à Murrayfield (17h45 en direct sur France Télévisions). Depuis leur premier match en 1871, le XV de la Rose a battu le XV du Chardon à 75 reprises, sur 135 matches. Un chiffre qui ne suffit pas à établir l'ampleur de la tâche qui attend les hommes de Gregor Townsend, le sélectionneur écossais, face aux Anglais qui n'ont plus été battus depuis le dernier match du Tournoi des 6 Nations 2017, en Irlande.

1  défaite en 25 matches depuis le Mondial 2015 pour l'Angleterre

Depuis sa défaite en Irlande, dans l'ultime rencontre du Tournoi des 6 Nations 2017 qui l'avait privée du Grand Chelem, l'équipe d'Angleterre n'a plus perdu. 7 matches, 7 victoires, la dynamique est déjà ancienne. La transformation du XV de la Rose est saisissante. Eliminé de sa Coupe du monde en phase de poules en 2015, il a fait valser Stuart Lancaster pour appeler Eddie Jones, auréolé des belles performances avec le Japon. Depuis, l'Angleterre n'a connu qu'une seule défaite en 25 matches. Il faut néanmoins pondérer cette belle série en rappelant que les Anglais ont pris bien soin de ne jamais croiser les doubles champions du monde néo-zélandais, et d'affronter une seule fois l'Afrique du Sud (à domicile en novembre 2016). En net regain de forme, l'Ecosse, sous la houlette de Vern Cotter et désormais de Greg Townsend, a renoué avec un ratio positif: 6 victoires pour 4 défaites en 2016, 8 victoires pour 3 défaites en 2017. 

3 victoires écossaises contre l'Angleterre depuis 1991

C'est un temps que les moins de 20 ans... Lors de la Coupe du monde 1991, la deuxième de l'histoire, l'Ecosse s'était qualifiée pour sa première (et seule) demi-finale. Mais l'Angleterre était venue lui barrer la route à Murrayfield (9-6). Depuis cette date, toutes compétitions confondues, peu importe le lieu, le XV du Chardon n'a battu l'Angleterre qu'à trois reprises. En 28 confrontations, c'est très peu. Reste que ces trois victoires ont eu lieu à Murrayfield, théâtre de ce 136e match entre les deux nations, en 2000, 2006 et 2008. La dernière remonte donc à 10 ans.

32 points encaissés par les Ecossais lors des 5 derniers duels

Sur les 5 derniers matches entre l'Ecosse et l'Angleterre, le XV du Chardon a inscrit une moyenne de 12.2 points par match, alors son rival a atteint les 31.8 points de moyenne. Ces moyennes sont encore une fois à relativiser puisqu'elles sont largement amplifiées avec la victoire (61-21) la saison passée à Twickenham, et le (20-0) raflé par les Anglais en Ecosse voici quatre ans (2014). Excepté ce match fanny, les Ecossais ont plutôt bien résisté lors des quatre dernières visites anglaises en terres écossaises: 15-9 en 2016, 13-6 en 2012, 15-15 en 2010.

1 essai tous les deux matches pour Anthony Watson

A seulement 23 ans, Anthony Watson s'est imposé comme un finisseur hors pair. Avec son physique de déménageur, auquel s'ajoute une belle pointe de vitesse, l'ailier de Bath est l'un des principaux dangers de l'Angleterre dans la ligne de trois-quarts. En 30 matches (dont 28 comme titulaire) avec le XV de la Rose, il a inscrit la bagatelle de 15 essais. Auteur d'un doublé en Italie, mais aphone à domicile contre les Gallois, il doit maintenir sa moyenne. Avec deux essais depuis le début du Tournoi, il n'en a inscrit qu'un de moins que toute l'équipe d'Ecosse réunie. Watson rêve sans nul doute d'aller dans l'en-but, sur un terrain où il n'a jamais marqué. En trois matches contre les Ecossais, il n'a inscrit qu'un essai, lors de la victoire fleuve à Twickenham (61-21) en 2017.

1 victoire de Gregor Townsend contre l'Angleterre dans toute sa carrière de joueur

De sa première sélection (en 1992) à sa dernière (en 2003), Gregor Towsend a disputé 82 matches avec la sélection écossaise. Demi d'ouverture de talent, au jeu à la main bien développé, le joueur passé par Northampton, Brive, Castres ou encore Montpellier, n'a battu l'Angleterre, sur le terrain, qu'une seule fois. C'était en 2000 (19-13), au poste de centre. En dix duels avec le XV de la Rose, il n'aura finalement inscrit qu'un essai et un drop. Désormais sur le banc, après avoir pris la succession de Vern Cotter, peut-il connaître meilleurs résultats ?