Hugo Bonneval, Wenceslas Lauret et Rémy Grosso redonnent le sourire aux Bleus
Hugo Bonneval, Wenceslas Lauret et Rémy Grosso redonnent le sourire aux Bleus | AFP

Six Nations : La France retrouve le goût de la victoire contre l’Italie (34-17)

Publié le , modifié le

Le XV de France s’impose contre l’Italie (34-17) et obtient sa première victoire dans le Tournoi des Six Nations 2018. Les Bleus assurent l’essentiel. Ils mettent fin à une série de huit matches sans victoire. Cependant, ils ont à nouveau montré des lacunes en attaque et des erreurs techniques.

Le même manque de réalisme. La victoire des Français floute le problème pointé par Jacques Brunel. À savoir, l’incapacité de marquer des essais lors de longues séquences dans le camp adverse. Une victoire oui. Mais une progression difficile à cerner. 

Un duel de mauls

Les Français rentrent bien dans leur rencontre. Mathieu Bastareaud effectue un contest, payé d’une pénalité. Après une nouvelle faute italienne, les tricolores profitent de leur puissance pour en former un maul. Paul Gabrillagues est à la conclusion et marque le premier essai (5-0, 6e). Six minutes plus tard, les Italiens rendent la pareille, avec un maul et un essai de pénalité (5-7, 12e).

Paul Gabrillagues inscrit le premier essai

Un essai de pénalité et L'Italie passe devant 7 à 5

Menés mais déterminés, les hommes de Jacques Brunel répondent de manière brouillonne. Quatre séquences longues s’enchaînent, avortées par des erreurs techniques. Les Bleus font des mauvais choix. Ça ne les empêche pas de mener à la mi-temps (11-7).

Deux bons essais au milieu d'incertitudes

Au retour des vestiaires, Maxime Machenaud accroît l’avance française (14-7, 45e). Seulement, le XV de France tremble. Les Transalpins reviennent (14-10) et interceptent les ballons. Sans conséquence. Il faut attendre l’heure de jeu pour voir les Bleus marquer un essai bien construit. Bastareaud est à l’origine. Il fixe les Italiens avant de donner le ballon à Hugo Bonneval. Il renverse vers Rémy Grosso. Le ballon revient à Bonneval qui aplatit (24-10 ; 60e).

Hugo Bonneval donne de l'air aux Bleus

L'équipe de France prend le large

Après un nouvel essai de Bastareaud (34-10, 73e), lui aussi issu d'un beau mouvement, les Français retombent dans leurs travers. Ils subissent un deuxième essai, suite à une percée adverse (34-17, 79e). Tout proche de réaliser l'essai du bonus offensif dans le temps additionnel, la France fait une nouvelle fois preuve de maladresse et de manque d'expérience. Résultat, Jacques Brunel a encore beaucoup de travail à effectuer, avant d'accueillir dans quinze jours l'Angleterre, l'une des meilleures nations mondiales. Le match aura lieu au Stade de France, pour le compte de la 4e journée du Tournoi des Six Nations.

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu