Jacques Brunel en conférence de presse
Jacques Brunel en conférence de presse | PHILIPPE LOPEZ / AFP

Equipe de France - Jacques Brunel: "Une énorme frustration"

Publié le , modifié le

Quelques longues minutes après la fin du match, conclu sur une défaite (15-13) au terme d'une longue action au-delà du temps réglementaire, Jacques Brunel, le sélectionneur, et Guilhem Guirado, son capitaine, sont venus devant les médias pour la traditionnelle conférence de presse d'après-match. "C'est une grosse déception. Le scénario est terrible, au vue de l'énergie déployée", regrettait l'ancien entraîneur de Bordeaux-Bègles.

L'analyse du sélectionneur

"C'était un match hermétique. On a été un peu trop pénalisés. On a donné quelques points qu'on aurait pu éviter. Ce sont des points qu'on doit s'éviter si on veut remporter ces parties. Mais on a su revenir dans la partie, être là tout le temps. On a fait preuve de beaucoup d'abnégation, de solidarité. On a eu moins de ballons qu'eux, notamment en 1re période. On avait du mal à lancer le jeu comme on le voulait. Il a fallu plus résister en 1re, et on a su le faire."

Son sentiment lors du drop de Sexton

"Que peut-on ressentir sinon une énorme frustration ? C'est cruel que ça arrive à la 83e. C'est comme ça. Je ne sais pas si c'est mérité, si eux le méritent. On a eu l'occasion de clôturer la partie. C'est frustrant. Je pense que notre défense n'allait pas craquer sur cette action. Ca aurait pu durer. Il (Sexton) a pris la bonne option, et surtout il a réussi."

Les blessés

"Je ne veux pas présager de l'avis médical. Ca risque d'être assez grave. Pas pour les 3. Peut être pour Dupont, assez grave, peut-être Jalibert. On risque de payer chère cette défaite." Et sur la sortie d'Antoine Dupont qui a semé le trouble: "C'est l'arbitre, le médecin en bord de touche , qui dit s'il y a eu commotion. En même temps, Antoine a une blessure au genou. La décision est prise par le médecin neutre qui officie sur le match. Pas par nous."

Les enseignements des 15 derniers jours

"On voulait partir sur des choses simples, basiques, créer un état d'esprit. Quand on regarde le match, on y est arrivés. C'est une bonne base. Il va falloir travailler sur tous les secteurs pour progresser lors du prochain. Sur ce qu'on a montré collectivement, l'investissement de chacun, il y a beaucoup de choses positives."

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze