Afrique du Sud Rugby Championship
Les joueurs sud-africains célèbrent l'essai de Willie Le Roux | AFP

Rugby Championship : L'exploit historique de l'Afrique du Sud en Nouvelle-Zélande

Publié le , modifié le

L'Afrique du Sud s'est imposée contre la Nouvelle-Zélande pour la 4e journée du Rugby Championship (34-36). Un succès de prestige sur les terres des All Blacks, qui ont payé le manque de précision de leur ouvreur Beauden Barrett. Dominés l'an dernier par les Lions britanniques à domicile, les Néo-Zélandais n'avaient plus perdu devant leur public contre une équipe nationale depuis le 12 septembre 2009, déjà contre les Springboks (32-29).

La Nouvelle-Zélande n'est plus invaincue dans cette édition 2018 du Rugby Championship. Après trois victoires en autant de matches, les All Blacks ont été mis au pas chez eux par l'Afrique du Sud (34-36). Les Springboks ont profité de largesses et d'erreurs inhabituelles chez les champions du monde en titre. 

Les All Blacks démarrent fort

Les Néo-Zélandais avaient pourtant pris le match en main rapidement. Dès la 5e minute, une touche relayée par Beauden Barrett puis Lienert-Brown permet de lancer Jordie Barrett dans l'en-but (5-0, 5e). Dix minutes plus tard, Aaron Smith double la mise à la conclusion d'une action d'école néo-zélandaise (12-0, 16e). 

Sonnés mais pas abattus, les Springboks n'ont pas attendu pour revenir dans le match. Willie Le Roux a renversé la situation en deux actions. D'abord, en envoyant Aphiwe Dyantyi à l'essai sur un deux contre un (12-5, 20e). Puis en interceptant un ballon mal négocié par Jordie Barrett (12-14, 16e). Malcom Marx, le talonneur sud-africain, a creusé l'écart en profitant d'un long ballon porté devant la ligne (12-21, 32e). Mais un essai de Rieko Ioane (38e) a ramené les All Blacks à portée avant la pause (17-24). 

Belle première pour Kolbe, Barrett dans un mauvais jour 

La pause n'a pas soigné les maux néo-zélandais. Entré quelques secondes plus tôt, le Toulousain Cheslin Kolbe a fêté sa première sélection avec une interception conclue dans l'en-but (17-29, 42e). Le jeu du chat et de la souris a continué avec deux essais supplémentaires d'Ioane (24-31, 52e) puis Dyantyi (24-36, 57e). Mais les 20 dernières minutes ont vu les Sud-Africains courber l'échine sans parvenir à répondre, avec un essai de Codie Taylor après un maul. Une domination accentuée par le carton jaune de Willie Le Roux à la 67e.

Ardie Savea pensait sans doute égaliser en aplatissant un ballon porté (74e). Mais Beauden Barret a manqué la transformation, pourtant largement dans ses cordes (34-36). L'ouvreur néo-zélandais n'a réussi que deux conversions sur six, trouvant plusieurs fois les poteaux. Un manque de confiance qui a peut-être joué dans la décision, surprenante, des All Blacks de ne pas tenter un drop en fin de match. 

La Nouvelle-Zélande toujours en tête

Cette défaite ne prive pas les Néo-Zélandais de la tête du Rugby Championship. Ils comptent 6 points d'avance sur l'Afrique du Sud, 10 points, et 12 sur l'Argentine et l'Australie, qui s'affrontent aujourd'hui. Du côté de l'Afrique du Sud, cette victoire de prestige fait oublier un début de tournoi compliqué, avec un seul succès et deux défaites contre l'Argentine et l'Australie. Les deux équipes se retrouveront le 6 octobre pour la 6e et dernière journée, en Afrique du Sud.