L'équipe de rugby d'Argentine
Les Pumas ont frôlé l'exploit face aux All Blacks (16-20). | JUAN MABROMATA / AFP

Rugby Championship : l'Argentine frôle l'exploit face à la Nouvelle-Zélande (16-20)

Publié le , modifié le

L'Argentine a failli créer la surprise face à la Nouvelle-Zélande pour son entrée en lice en Rugby Championship (16-20). Les Pumas ont eu plusieurs balles de match mais les All Blacks ont cadenassé, après avoir assuré l'essentiel.

Ils ont frôlé l'exploit. Trois semaines après que la province argentine du Super Rugby, les Jaguares, s'est hissée en finale du championnat face aux Néo-Zélandais des Crusaders, l'Argentine est passée tout près d'une victoire retentissante. Mais la défense des Blacks était trop forte. Bien que se faisant pénaliser, le rideau défensif des doubles champions du monde en titre est parvenu à anéantir la dernière action des Pumas, empêchant la libération du ballon au sol. Et tuer tout espoir de victoire (16-20). La déception des joueurs de Mario Ledesma fut à la hauteur de la joie qu'aurait procuré un tel succès. Rageant.

Des Blacks efficaces... puis muets

D'autant que pour les Pumas, ces Blacks là étaient prenables. Steve Hansen n'avait pas aligné son équipe-type, mais les Retallick, Fifita, les Smith, la fratrie Barrett, Laumape ou encore Lienert-Brown étaient bel et bien présents sur la pelouse de l'estadio José-Amalfitani de Buenos Aires. En face, c'était 13 des 15 joueurs titulaires avec les Jaguares lors de la dernière finale du Super Rugby qui ont débuté. Et les Argentins ont rapidement mis la main sur le match. Nicolas Sanchez (2e) puis Emiliano Boffelli (6-0, 7e) assurent au pied mais Marcos Kremer, lui, laisse échapper le ballon sur la ligne (13e). Ils ne reverront pas l'en-but d'aussi près jusqu'à la mi-temps.

Alors que de leur côté, les Blacks manquent une opportunité par Dane Coles, repris sur la ligne (18e)... puis débloquent leur compteur dans la foulée avec une pénalité rapidement jouée et conclue par  Ngani Laumape (6-7, 19e). S'en suit alors un échange de pénalités entre Bauden Barrett et Nicolas Sanchez, avant que la Nouvelle-Zélande ne prenne un peu plus l'ascendant avant la pause : Brodie Retallick intercepte sur la médiane et file sous poteaux (9-20, 40e). Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce seront les derniers points inscrits par les All Blacks.

Les espoirs argentins

Et l'Argentine va reprendre le dessus après la pause. Boffelli s'affirme en l'air devant Ben Smith et concrétise une passe au pied de Sanchez (16-20, 48e). Les Pumas s'offrent une nouvelle opportunité à l'heure de jeu, parvenant à déséquilibrer la défense adverse. Ramiro Moyano déborde sur son aile mais ne peut transmettre avant de sortir en touche... à quelques centimètres de la ligne (68e). Le dernier effort aura également été vain. Rageant pour les Pumas mais tellement porteur d'espoirs à deux mois de l'ouverture de la Coupe du monde... face à l'équipe de France.

à voir aussi Rugby Championship : l'Afrique du Sud prend le dessus sur l'Australie (35-17) en ouverture Rugby Championship : l'Afrique du Sud prend le dessus sur l'Australie (35-17) en ouverture
Maxime Gil gil_maxime_34