Aaron Smith inscrit le premier essai de la Nouvelle-Zélande face à l'Australie - Rugby Championship 2018

Rugby Championship : La Nouvelle-Zélande surclasse l'Australie (13-38)

Publié le , modifié le

En ouverture du Rugby Championship, la Nouvelle-Zélande s'est imposée tout en maîtrise face l'Australie (13-38). Après un début de match poussif, les All Blacks ont accéléré après la mi-temps pour s'offrir un succès qui leur ouvre la voie royale pour un nouveau titre.

Une sensation d’impuissance. Voilà le sentiment qui doit animer l’Australie au terme de cette première rencontre du Rugby Championship. Pendant une demi-heure, les hommes de Michael Cheika ont contenu les  Néo-Zélandais avec efficacité. Une défense agressive, l’occupation du terrain et le pied de Bernard Foley pour capitaliser (11e, 21e)… La Nouvelle-Zélande est restée béante face à la tactique mise en place par les Aussies pour récréer le même exploit qu’en novembre dernier. Avec un manque d’assurance inhabituel. Rieko Ioane, lancé à 5m de la ligne, tombe le ballon au contact (15e), la pénaltouche n’est pas trouvée (23e) puis Codie Taylor est contré au lancer à 5m (28e) avant que Beauden Barrett ne manque les poteaux (38e). Mais les All Blacks prennent la main sur la rencontre, avant de parfaitement exploiter un contre suite à une perte de balle australienne. Aaron Smith est à la conclusion pour remettre les doubles champions du monde en titre dans le sens de la marche (6-5, 39e).

Les Blacks déjà sacrés ?

Mais après la pause, le match va virer à sens unique, malgré des Wallabies restés en place. Les All Blacks vont ensuite passer la seconde. Et exploiter les moindres erreurs des Australiens, comme lorsque Naholo récupère un ballon dans ses 22m qui arrive jusqu’à Ioane qui va déposer Michael Hooper à la course. Pour sa première sous le maillot à la Fougère, Jack Goodhue se retrouve à la conclusion (44e, 6-12). Puis c’est au tour de Barrett d’aller derrière la ligne, poussant au pied un ballon tombé par Heylett-Petty (52e, 6-19).

Si le deuxième ligne Sam Withelock était au centre de l’attention pour sa 100e sélection, intégrant ainsi un cercle très fermé avec Richie McCaw (148), Keven Mealamu (132), Tony Woodcock (118), Dan Carter (112), Kieran Read (109), Ma'a Nonu (103) et Mils Muliaina (100), c’est son coéquipier de la cage qui s’est illustré à l’heure de jeu. Sur une attaque au large, Brody Retallick enrhume Foley d’une feinte de passe d’école et conclue après 25m de course (6-26, 63e). Waisake Naholo s’offre un doublé en fin de match pour parachever le succès des Blacks (73e, 76e), un peu moins dur à encaisser pour les Australiens grâce à Jack Maddocks (67e).

L’Australie devait être le concurrent le plus sérieux de la Nouvelle-Zélande pour contrarier le pays au long nuage blanc dans sa quête d’un sixième titre dans l’hémisphère sud sur les sept dernières années. Cela semble être peine perdue. Même si les Australiens tenteront à nouveau leur chance samedi prochain, cette fois du côté de l’Eden Park d’Auckland.

Maxime Gil gil_maxime_34