Digby Ioane
L'Australien Digby Ioane déborde la défense sud-africaine | AFP - GREG WOOD

Tri-Nations - L'Australie mate les Boks

Publié le , modifié le

Surpris la semaine dernière par les Samoa (23-32), les Australiens se sont rassurés face à une équipe B de l'Afrique du Sud (39-20). Auteurs de 5 essais, plus rapides, plus inspirés, les hommes de Deans ont largement surclassé leur adversaire et marquent le bonus offensif. Cette victoire souligne la faiblesse des remplaçants sud-africains.

Vexés, humiliés, remontés. Les Wallabies ont démarré la rencontre tambour battant. Les deux essais inscrits coup sur coup par le pilier Ben Alexander (8e) après une géniale percée de Quade Cooper puis l'électrique ailier Digby Ioane (10e) suite à un éclair de Will Genia ont concrétisé la domination australienne et scellé la rencontre en seulement… dix minutes. L'ouvreur Quade Cooper, le demi de mêlée Will Genia et l'ailier-buteur  James O'Connor, de retour dans le XV de départ, ont  inspiré la ligne d'attaque. "Les joueurs se sont repris cette semaine et ont produit du rugby. Ceux qui  avaient joué la semaine dernière étaient meilleurs (samedi). C'est un bon pas  en avant mais il y en a un autre à franchir. Nous avons un peu de temps  maintenant pour nous concentrer sur ce qui nous attend à l'Eden Park", a  déclaré Deans.

Il faut préciser que la composition expérimentale du quinze de l''Afrique du Sud a facilité le match. Excepté Morne Steyn, Pienaar, Olivier, Rossouw ou Smit, la plupart des Boks présents sont des seconds couteaux et vont le rester. Les 21 joueurs laissés au  repos (Matfield, Botha, F. du Preez, Habana...) n'ont pas de souci à se faire pour leur place.

Bonus offensif

Malgré une résistance des Boks (15-6), les Australiens ont accéléré au début de la deuxième mi-temps. En 15 minutes, le jeune ailier prodige James O'Connor (43e), auteur de 19 points au final, le talonneur Stephen Moore (47e), auteur d'un exploit personnel sur le renvoi, et le centre Adam Ashley-Cooper (55e) ont offert le bonus offensif. "Nous nous sommes retroussé les manches en défense mais aussi en attaque et en plus de ça nous avons retrouvé de la vitesse. Les gars en seront contents", a déclaré l'entraîneur néo-zélandais des Wallabies

En panne générale d'inspiration dans le jeu, les Springboks ont décidé de réagir par l'intermédiaire de ses avants. Chilliboy Ralepelle (59e) puis John Smit (76e) ont donné au score des proportions plus normales. Dans le rugby rapide et offensif entrevu lors du Super 15 et attendu lors de la Coupe du Monde, les Australiens, comme les Néo-Zélandais, ont visiblement un temps d'avance sur les tenants du titre sud-africains."Nous ne sommes pas parvenus à conserver le ballon", a regretté leur entraîneur de l'Afrique du Sud Peter de Villiers. "Certains personnes vont dire que nous avons offert des essais faciles mais les Australiens ont été brillants dans l'exploitation des ballons de récupération."

Les Sud-Africains affronteront samedi prochain la Nouvelle-Zélande pour  l'entrée dans la compétition des All Blacks qui recevront ensuite les  Australiens le 6 août à Auckland. "Nous avons fait un pas en avant mais il va falloir en faire d'autres", a jugé Robbie Deans. "Nous allons avoir un peu de temps pour nous reconcentrer et travailler certains secteurs avant d'aller à l'Eden Park où ce sera une autre histoire."

Mathieu Baratas

Tournoi des Quatre Nations