Giteau Matt Australie 06 2010
Le maître à jouer australien Matt Giteau | AFP - Greg Wood

Springboks/Wallabies pour l'honneur

Publié le , modifié le

Bien loin des invincibles Néo-Zélandais déjà sacrés, Sud-Africains et Australiens se débattent dans la "belle" de leur duel pour éviter de finir derniers. Le succès des Boks la semaine dernière les place dans une meilleure dynamique avant d'accueillir les Wallabies à Bloemfontein, lesquels auront tout de même un dernier match dans ce Tri-Nations, à Sydney contre les All Blacks, pour éviter la place de lanterne rouge.

Treize points d'avance, cela n'efface pas la claque de dix-sept points subie en Australie, mais cela remet sur le bon chemin. En battant à Brisbane les Wallabies (44-31), les Springboks ont non seulement remporté leur première victoire du Tri-Nations 2010 (après quatre défaites), mais ils ont en plus pris l'avantage sur leurs vaincus. A deux journées du terme de la compétition, chaque point est crucial. Et les champions du monde seraient bien mal avisés de s'incliner encore une fois à domicile, ce qui les conduirait à la dernière place un an après avoir été sacrés. Pour éviter tout échec, Peter De Villiers a donc pratiquement reconduit la totalité de son équipe, titularisant tout de même l'expérimenté et rugueux Danie Rossouw en 2e ligne, à la place de Flip van der Merwe, pour présenter un duo de force et de puissance avec Victor Matfield. De quoi rivaliser dans le secteur du combat qui avait déjà été majeur la semaine dernière entre ces deux formations. Pour la deuxième fois de suite, le Racingman François Steyn occupera le poste d'arrière, et devra livrer avec ses ailiers, et notamment Bryan Habana auteur de deux grosses erreurs, un match d'un tout autre calibre pour éviter d'être transpercé trop souvent (quatre essais encaissés à Pretoria). Avec un essai à son actif, le Parisien avait tout de même fini la rencontre sur une note positive.

En Australie, Robbie Dean a effectué trois changements par rapport à samedi dernier. Le talonneur Stephen Moore (qui fêtera sa 50e sélection), le N.8 Ben McCalman et le 2e ligne Mark Chisholm (dont la 51e et dernière sélection remonte aux tests-matches de juin) remplacent ainsi Faingaa, Mumm et Brown. "Ces trois joueurs entrent dans le pack pour nous offrir de l'énergie", a expliqué le sélectionneur néo-zélandais de l'Australie. "Ils savent ce qui les attend, et peut-être plus important, savent ce qui est nécessaire pour gagner." Pour ce match si important pour éviter pour la deuxième fois de suite de finir à la dernière place du Tri-Nations, les Wallabies doivent mettre fin à une série très négative. Cela fait près de cinquante ans qu'ils n'ont pas remporté un test-match en Afrique du Sud lorsque la rencontre se déroule en altitude. Et le stade de Bloemfontein, qui a accueilli la Coupe du monde de football, est à 1400m d'altitude. C'est donc un double défi qui est proposé à l'Australie, et même un triple défi avant d'accueillir à Sydney les terribles All Blacks lors de la dernière journée de la compétition.

Classement du Tri-Nations

1. Nouvelle-Zélande 23 pts
2. Afrique du Sud 6
3. Australie 5

Tournoi des Quatre Nations