jp pietersen afrique du sud 2009
JP Pietersen. | AFP - GUERCIA

Les Springboks font le grand nettoyage

Publié le , modifié le

Place à la nouveauté. Toujours à la recherche de sa première victoire dans le Tri-Nations, l'entraîneur sud-africain Peter De Villiers présentera une équipe inédite face à la Nouvelle-Zélande, ce samedi, à Johannesburg. Pas moins de huit changements sont intervenus, à l'instar de Flip van der Merwe, qui sera titularisé au poste de deuxième ligne. Les All Blacks, eux, n'apporteront pas tant de modifications à leur quinze de départ.

Depuis l'ouverture du Tri-Nations, en juillet, les Springboks ne cessent de se faire blackbouler. Et d'enchaîner, défaite sur défaite. Alors, contre les All Blacks, Peter De Villiers, le sélectionneur sud-africain, tente un coup de poker. Il a décidé d'opérer huit changements au sein de son équipe, celle qui s'était inclinée 30 à 13 en Australie. A commencer par les deuxièmes lignes. Profitant des blessures et des différentes suspensions, Flip van der Merwe connaîtra sa première titularisation et aura, à 25 ans, l'opportunité de briller. Le joueur du Racing-Métro a été préféré à Dannie Rossouw, en l'absence de Bakkies Botha suspendu neuf semaines et d'Andries Bekker, blessé au dos.

De nouveaux visages feront aussi leur entrée aux trois-quarts. Jean de Villiers occupera la place de premier centre, habituellement réservée à Jaque Fourie, suspendu. A ses côtés, Juan de Jongh sera lui aussi aligné d'entrée de jeu. Revenu de blessure, JP Pietersen retrouve l'aile. A l'arrière, après les forfaits de Zach Kirchner et de François Steyn, Gio Aplon aura une carte à jouer. Enfin, le poste de demi-mêlée a révélé une surprise avec la titularisation de François Hougaard. Fourie du Preez et Ruan Pienaar étant blessés, Ricky Januarie était en pôle position pour récupérer le poste de numéro 9. Mais ses récentes contre-performances ont ouvert la porte au jeune Hougaard (22 ans).

Si l'Afrique du Sud s'est mise à l'heure du grand chambardement, la Nouvelle-Zélande n'a, quant à elle, que très peu remanié son quinze titulaire. Seul deux changements sont à noter. Le demi de mêlée Jimmy Cowan et le pilier Ben Francks remplaceront respectivement Piri Weepu et Owen Francks. Leader au classement et restant sur trois succès consécutifs contre les Springboks, la bande à Joe Rokocoko pourrait se contenter d'une défaite avec bonus pour s'adjuger un dixième Tri-Nations. Mais Graham Henry, l'entraîneur des All-Blacks, se veut prudent: "Ils (les Sud-Africains) seront tellement motivés, nous nous attendons à un affrontement physique très dur."

Par Rayan Ouamara

Les compositions:

L'Afrique du Sud:

Aplon - JP Pietersen, de Jongh, J. de Villiers, Habana - (o) Mo. Steyn, (m) Hougaard - Smith, Spies, Burger - Matfield, van der Merwe - J. du Plessis, Smit (cap), Steenkamp
Remplaçants: Ralepelle, CJ van der Linde, Rossouw, Louw, Januarie, James, Olivier.

La Nouvelle-Zélande:

Muliaina - Jane, C. Smith, Ma'a Nonu, Rokocoko - (o) Carter, (m) Cowan - McCaw (cap), Read, Kaino - T. Donnelly, Thorn - B. Franks, Mealamu, Woodcock
Remplaçants: Flynn, Afoa, Whitelock, Vito, Weepu, Cruden, Dagg.

Tournoi des Quatre Nations