Nouvelle Zélande Afrique du Sud McCaw Kankowski 07 2010
Richie McCaw et les Blacks marchent sur les Springboks | AFP - Getty Images

Les Boks prennent encore la marée noire

Publié le , modifié le

Tenants du titre et champions du monde, les Sud-Africains ont pris une deuxième leçon à l'entame du Tri-Nations. A Wellington, une semaine après avoir encaissé un (32-12) sans inscrire le moindre essai, les All Blacks l'ont emporté (31-17) pour marquer un peu plus leurs ambitions à un an de leur Coupe du monde. Cette fois, les Springboks ont inscrit deux essais dans la rencontre.

On attendait une réaction. Elle n'a pas été flagrante. L'Afrique du Sud, une semaine après la correction reçue à Auckland (32-12), a subi une belle déroute à Wellington, face à des Néo-Zélandais très impressionnants (31-17). Et comme la semaine dernière, tout est parti de travers en première période, à la différence près que cette fois, ce sont les All Blacks qui ont pris les choses en mains rapidement. Encore une fois, ils ont été aidés par l'indiscipline sud-africaine. Après celle de Botha la semaine dernière, c'est Danie Rossouw qui a écopé dès la 4e minute d'un carton jaune, synonyme d'expulsion pour dix minutes. Une aubaine pour les Blacks à 15 contre 14.

Dès la 7e minute, le centre Nonu inscrivait le premier essai de la rencontre, suivi quatre minutes après par le deuxième, oeuvre de Muliaina (11e). Heureusement pour les visiteurs, Daniel Carter n'était pas au meilleur de sa forme et ratait les deux transformations (pour cinq échecs dans le match), limitant l'écart à (10-0) avant de passer une pénalité à la 30e minute (13-0). Les champions du monde réagissaient enfin grâce à l'ancien banni, Rossouw, qui inscrivait le premier essai de son équipe en deux matches à la 36e minute, transformé par Morne Steyn (13-7). Au retour des vestiaires, les Sud-Africains héritaient de la seule pénalité tentée dans la rencontre, que ne ratait pas l'ouvreur (42e, 13-10). Revenus à portée d'un coup de canon, ils étaient rapidement distancés par un essai de Ranger (45e), qui honorait ainsi de la plus belle des manières sa première titularisation chez les Blacks (18-10). Titulaire en lieu et place de Cowan, Weepu suppléait Carter au pied (51e, 21-10). Puis, Graham Henry faisait tourner son effectif à l'heure de jeu (63e), sortant Donnelly, Weepu et Ranger pour faire entrer Whitelock, Cowan et Dagg, lequel se mettait en évidence très rapidement en inscrivant le troisième essai local à la 65e minute (28-10). Une pénalité de Carter (69e, 31-10) rappelait le score du match d'ouverture, avant que Burger ne rendre la fessée plus supportable avec un deuxième essai (74e, 31-17).

Auckland, Wellington, deux voyages pour 63 points encaissés, l'armada sud-africaine, qui avait infligé trois revers à la Nouvelle-Zélande dans cette compétition l'an dernier, a été ravagée. Et elle n'aura pas le temps de beaucoup réfléchir puisqu'elle devra se refaire une santé dès la semaine prochaine en Australie, pour le premier match des Wallabies à Brisbane. Et comme après le premier match, les Sud-Africains ont vu un de leurs joueurs cités, en l'occurrence Jean De Villiers, pour un plaquage dangereux sur l'ailier René Ranger. Il faut espérer pour Peter De Villiers, le sélectionneur, que son ailier ne soit pas aussi lourdement puni que Bakkies Botha (9 semaines pour coup de tête). Trois matches à l'extérieur pour commencer, cela promettait des difficultés aux Sud-Af. Mais de là à assister à deux déroutes... A un an de la Coupe du monde à domicile, l'équipe néo-zélandais affirme ses ambitions. Et elles sont énormes.

La fiche technique

A Wellington (Westpac Stadium), Nouvelle-Zélande bat Afrique du Sud 31 à 17 (mi-temps: 13-7).

Arbitre: Alain Rolland (IRL)

Les points:
Nouvelle-Zélande: 4 essais Nonu (7), Muliaina (11), Ranger (45), Dagg (65), 1 transformation Carter (66), 3 pénalités Carter (30, 69) Weepu (51).
Afrique du Sud: 2 essais Rossow (36), Burger (74), 2 transformations Steyn (37, 75) 1 pénalité Steyn (42).

Exclusion temporaire:
Afrique du Sud: Rossow (5)

Les équipes samedi à Wellington (7h35 GMT)
Nouvelle-Zélande : Mils Muliaina - Cory Jane, Conrad Smith, Ma'a Nonu (70, Cruden), Rene Ranger (63, Dagg) - (o) Daniel Carter, (m) Piri Weepu (63, Cowan)- Richie McCaw (cap) (76, Messam), Kieran Read, Jerome Kaino - Tom Donnelly (63, Whitelock), Brad Thorn - Owen Franks (70,BJ Francks) , Keven Mealamu (76, Flynn), Tony Woodcock
Entraîneur: Graham Henry

Afrique du Sud : Zane Kirchner - Jean de Villiers (41, Aplon), Jaque Fourie, Wynand Oliver, Bryan Habana - (o) Morne Steyn, (m) Ricky Januarie (51, Pienar), - Francois Louw, Pierre Spies (70, Kankowski), Schalk Burger - Victor Matfield, Danie Rossouw (53, Bekker) - CJ van der Linde (41, Botha), John Smit (cap) (76, Ralepelle), Gurthro Steenkamp.
Entraîneur: Peter de Villiers

Résultats et classement du Tri-Nations

10 juillet:
A Auckland
Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud 32 - 12
17 juillet
A Wellington
Nouvelle-Zélande -Afrique du Sud 31 - 17


Classement
1. Nouvelle-Zélande 10 points (2 matches)
2. Afrique du sud 0 (2 matches)
3. Australie 0 (0 match)

Reste à jouer:
24 juillet: Australie - Afrique du Sud, à Brisbane
31 juillet: Australie - Nouvelle-Zélande, à Melbourne
7 août: Nouvelle-Zélande - Australie, à Christchurch
21 août: Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande, à Johannesburg
28 août: Afrique du Sud - Australie, à Pretoria
4 septembre: Afrique du Sud - Australie, à Bloemfontein
11 septembre: Australie - Nouvelle-Zélande, à Sydney

Tournoi des Quatre Nations