Le Haka des All Blacks
Le Haka des All Blacks, un des ingrédients de la légende | AFP - FRANCK FIFE

Les All Blacks abusent de somnifères

Publié le , modifié le

Le sélectionneur de la Nouvelle-Zélande Steve Hansen s'est inquiété de l'usage récréatif de somnifères par certains All Blacks. "Les somnifères associés aux boissons énergisantes et à l'alcool, cela peut devenir dangereux si on le fait régulièrement. A long terme ce n'est pas bon pour les athlètes et, à court terme, cela peut agir sur leur comportement. Ce n'est pas comme ça que les All Blacks veulent vivre", a déclaré Hansen quelques jours après que la Fédération néo-zélandaise de rugby (NZRU) eut révélé que les All Blacks Cory Jane et Israel Dagg avaient pris des somnifères lors d'une soirée à Auckland durant le Mondial 2011.

Jane a déclaré ce lundi ne se souvenir de rien de cette nuit de 2011. "Je ne  savais même pas que nous étions sortis. Je me souviens avoir dîné et ensuite de  m'être réveillé le lendemain matin", a-t-il déclaré ajoutant que Dagg et lui  avaient pris deux somnifères chacun pour se coucher, avant de partir chercher à  manger "sur un coup de tête". Hansen a expliqué avoir pensé dans un premier temps "qu'il s'agissait d'un  acte isolé".

"Mais il se trouve que ce n'est pas le cas dans d'autres sports (...)  Allons nous continuer à fermer les yeux et nous dire que cela ne pourrait pas  se produire dans notre sport ?", s'est-il insurgé. La Fédération australienne de rugby à 13 a annoncé la semaine dernière  qu'elle allait lancer des procédures de contrôle de la consommation de  somnifères, inquiète d'une utilisation abusive par les joueurs.

En outre, l'ancien nageur australien Grant Hackett a entamé un traitement  pour lutter contre sa dépendance au somnifère Stilnox. Ce psychotrope est à  l'origine d'un scandale ayant impliqué les relayeurs de l'équipe australienne  de natation lors des jeux Olympiques de Londres en 2012.

AFP