Cruden Nouvelle-Zélande White Australie
Cruden (Nouvelle-Zélande) plaqué par White (Australie) | WILLIAM WEST / AFP

L'Australie accroche les Blacks !

Publié le , modifié le

L'Australie a réussi à tenir en échec la Nouvelle-Zélande (12-12), en ouverture du Four Nations à Sydney, mettant fin à la série de 17 victoires consécutives des All Blacks. Les ouvreurs, le Néo-Zélandais Aaron Cruden et l'Australien Kurtley Beale, ont inscrit tous les points de leurs équipes sur des pénalités.

La Nouvelle-Zélande, vainqueur du Four Nations 2012 et 2013, n'a plus perdu  depuis le 1er décembre 2012 contre l'Angleterre à Twickenham, son seul faux-pas  depuis son titre de championne du monde en 2011, mais laisse son compteur de  victoires bloqué à 17, comme leurs compatriotes version 1965-1969 et les  Springboks 1997-1998. A Sydney, dans l'hiver austral pluvieux peu propice au spectacle, les  hommes de Steve Hansen ont montré, à un an de la Coupe du monde 2015, qu'ils  pouvaient parfois connaître des ratés, notamment leur indiscipline coupable  dans les rucks. Les "Blacks", pas plus adroits que les Australiens samedi, ont pu compter  sur un jeu au pied au millimètre, maintenant constamment leurs adversaires sous  pression.

Après une pénalité initiale d'Aaron Cruden, sur le premier temps fort  néo-zélandais (4), les coups de botte de Ma'a Nonu ont mis en difficulté  l'arrière australien Israel Folau. A la clef: deux pénalités pour Cruden (16,  22). En face, les Wallabies tentaient bien leur chance, mais la défense noire  tenait bon à chaque sollicitation. Le deuxième ligne Sam Carter était projeté  en touche par le centre Julian Savea (25), pour la première entrée australienne  dans les 22 m adverses. Puis, Savea et Ryan Crotty stoppaient l'ailier Pat  McCabe à un mètre de la ligne peu après l'heure de jeu (63).

Deux cartons jaunes

Alors que les Néo-Zélandais étaient au bord de la rupture après deux  pénalités de Kurtley Beale (12-9, 59), ce plaquage à deux mettait un coup aux  Wallabies. D'autant plus que les All Blacks jouaient vite la touche et  gagnaient 50 mètres... Mais les Australiens ne se laissaient pas abattre. Supérieurs, ou en tout  cas plus respectueux de la règle, dans les zones de ruck, ils forçaient les  champions du monde à la faute et à prendre un deuxième carton jaune après celui  de Crockett (38). Cette fois, c'est Beauden Barrett qui laissait ses  partenaires à 14, pendant les dix dernières minutes. Et en plus, Beale passait  la pénalité qui remettait les deux équipes à égalité (12-12, 70).

Dans la boue de l'ANZ Stadium, aucune des deux formations ne parvenaient à  prendre l'avantage. La Nouvelle-Zélande ne délogeait pas la Lituanie, toujours  détentrice du record mondial avec 18 succès consécutifs entre 2006 et 2010  (contre des nations de niveau bien inférieur). De son côté, les virevoltants Australiens, qui venaient d'enchaîner sept  victoires d'affilée, toutes contre des nations de l'hémisphère nord, ont  confirmé le renouveau amorcé par Ewen McKenzie en luttant avec les meilleurs, même sous la pluie.

AFP

Tournoi des Quatre Nations