L'Argentine fait son entrée dans le Four-Nations
Les Pumas font leur entrée dans le Four-Nations | JUAN MABROMATA - AFP

Four-Nations, mode d'emploi

Publié le , modifié le

La révolution prendra définitivement forme samedi au Cap, en Afrique du Sud. L'équipe d'Argentine de rugby y fera son entrée dans la plus grande compétition internationale, le Four-Nations, regroupant les meilleures nations du sud. Après seize ans d'existence, le tournoi connaît sa première révolution majeure.

Autrefois appelé Tri-Nations, le tournoi entre les meilleures équipes de rugby de l'hémisphère sud accueille cette année une nouvelle équipe et se voit contraint de changer de nom (Four-Nations ou Rugby Championship). Soucieuse d'intégrer, enfin, une grande compétition internationale, la Fédération argentine de rugby a fait le forcing pour que les Pumas puissent se confronter à ce qui se fait de mieux dans l'hémisphère sud, la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud et l'Australie.

La domination des All-Blacks

Dans sa formule précédente, le Tri-nations opposait sous forme de championnat les trois grandes nations de l'hémisphère sud. Toutes les équipes se rencontraient trois fois, soit six matchs par nations. Avec l'apparition de l'Argentine, on a réduit la formule à de "simples" match aller-retour. Ainsi, chaque équipe disputera 8 matchs, au lieu de 6 jusqu'à cette année. Pour le reste, on ne change pas une formule qui fait du tournoi, la compétition la plus relevée de la planète rugby. Du 18 août au 6 octobre prochain, Argentins, Australiens et Sud-Africains tenteront de s'opposer à l'hégémonie des Blacks. Depuis la création du tournoi en 1996, les Kiwis ont remporté dix des seize éditions alors que l'Afrique du Sud et l'Australie se partagent les miettes avec trois victoires finales. Mais les Wallabies peuvent prétendre à une fantastique passe de deux après leur victoire l'an dernier.

Les Pumas dans le grand bain

Dans ce combat de costauds, l'Argentine tentera de se faire une place après s'être imposée dans le concert des grandes nations internationales depuis leur belle 3e place au Mondial 2007. La Coupe du Monde organisée en France a d'ailleurs joué un grand rôle dans l'acceptation de l'Argentine dans le Four-Nations. Depuis cinq ans, l'IRB et la Sanzar (qui regroupe les Fédérations des trois géants du sud) s'échinent à faire une place aux Sud-Américains. C'est désormais chose faite. Samedi, les coéquipiers de Juan-Martin Hernandez feront leur grand début dans le Four-Nations sur la pelouse du Newlands Stadium au Cap face à l'Afrique du Sud.

Tournoi des Quatre Nations