Juan Imhoff - Argentine
L'Argentin Juan Imhoff, ici face au Pays de Galles. | AFP-Paul ELLIS

40 Pumas pour le Super Rugby et le Four Nations

Publié le , modifié le

L'Argentine va sélectionner courant 2015 une quarantaine de joueurs pour disputer en 2016 le Super Rugby et le Four Nations, dont des joueurs évoluant en France, a annoncé vendredi la fédération argentine de rugby. Si Juan Fernandez Lobbe (Toulon) a déjà prévenu sa fédération qu'il ne serait pas de l'aventure, Juan Imhoff (Racing) dispose d'une clause dans son contrat lui permettant de rejoindre ses coéquipiers, selon Agustin Pichot, le patron du rugby argentin.

"Le maillot argentin est plus important que celui d'un club français", a  dit l'ancien numéro 9 du Stade Français et du Racing lors d'une conférence de  presse à Buenos Aires. "Il n'y aura pas de prime de match et tous les joueurs toucheront le même  salaire. Certains ont des clauses dans leur contrat en cas de sélection pour le  Super Rugby", l'actuel Super 15 et futur Super 18, a également déclaré Pichot. 

"Notre modèle est similaire à celui de la Nouvelle-Zélande (...), les  joueurs disputeront les compétitions comme le décidera la Fédération", a-t-il  ajouté. La franchise argentine participant au Super 18, qui appartiendra à 100% à  la Fédération argentine de rugby et jouera ses 8 matches à domicile dans un  stade de l'agglomération de Buenos Aires, pourrait recruter des joueurs  étrangers. 

Grosse équipe dans le Super 18

Outre la franchise argentine, dont le nom n'a pas encore été déterminé, le  Super Rugby intègrera en 2016 une franchise de Singapour et une autre d'Afrique  du sud, devenant ainsi le Super 18, après s'être appelé Super 12 puis Super 15  en fonction du nombre d'équipes. 

L'Argentine participe depuis 2012 au Four Nations mais se mesurer aux  meilleures nations du monde a un coût: en 18 matches, les Pumas ont perdu 16 fois, décroché un match nul contre l'Afrique du Sud et ont conquis cette année  leur premier succès dans la compétition (21-17 contre l'Australie).

AFP